Rugby - Top 14 - SF - « Un exploit remarquable », souligne Gonzalo Quesada (Stade Français)

·3 min de lecture

Après la victoire bonifiée sur Montpellier samedi (32-10), le patron du sportif au Stade Français, Gonzalo Quesada, soulignait la performance globale de son équipe depuis plusieurs journées et son entrée dans le Top 6, à deux journées de la fin de la phase régulière. « Quel goût vous laisse cette victoire sur Montpellier (32-10) ?
C'est une énorme satisfaction de remporter un quatrième match d'affilée dans une saison qui a connu tant de rebondissements, surtout à ce moment clé. Nous empochons en plus le bonus offensif, ce qui nous donne une satisfaction supplémentaire.
Face à une équipe de Montpellier très rajeuni, le match n'a pas été aussi facile que prévu...
On ne se ment pas sur le contenu. Ça n'a pas été un bon match de rugby. Mais cela s'explique. D'abord par tous les changements chez notre adversaire, les énormes averses qu'il y a eu pendant le match. Et, de notre côté, nous avons dû procéder à des changements, certains étaient prévus, d'autres consécutifs à des blessures que nous avons rencontrées dans la semaine. On a perdu Danty et Hamdaoui. Ils avaient fait les trois matches et joué 80 minutes à Brive. On est rentrés en bus dans la foulée. Le voyage retour a duré 6 heures pour rentrer à 4 heures du matin et mardi, à l'entraînement, les deux se sont blessés. Ce sont de petits pépins musculaires et nous devrions pouvoir compter sur eux pour la réception de Lyon (25e journée, le 29 mai), mais je ne crois pas que ce soit un hasard. C'est peut-être une mauvaise gestion de notre part. Alors ce ne sont pas des excuses, mais ce sont des raisons qui peuvent expliquer un match un peu moyen. lire aussi Le film du match Stade Français - Montpellier La deuxième période fut un peu meilleure, même si vous avez bénéficié d'une longue supériorité numérique. Qu'est-ce qui vous a satisfait ?
Les joueurs ont su garder beaucoup de maîtrise et marquer à des moments clé. Ils sont restés sereins mêmes dans les moments où cela allait un peu moins bien. La mêlée nous a fait du bien, les ballons portés aussi. Je retiens surtout qu'à l'heure où nous parlons, nous sommes sixièmes du Championnat. C'est un exploit remarquable. Depuis plusieurs semaines, n'êtes-vous pas déjà dans une forme de phase finale ?
On a eu 28 jours pour préparer la visite de Pau (victoire 46-32) après la défaite contre Clermont (27-34). On les a passés à se dire que l'on croyait dans notre groupe et ce que nous faisions. Que nous avions confiance dans notre capacité à rivaliser avec n'importe quelle autre équipe du Top 14. Ce bon boulot nous a permis de faire un gros match contre la Section Paloise et d'assimiler que si on perdait tout s'arrêtait. Mais ce qui est génial, c'est que l'on a saisi nos quatre opportunités de rester en vie (contre Pau, au Racing, à Brive et contre Montpellier). On le vit comme ça et on travaille tous les jours pour améliorer notre contenu. Face au MHR, c'est sans doute notre moins bonne performance, mais on sait que notre destin dépendra de notre prochain match contre Lyon (9e, 60 points) dans deux semaines. Après seulement, on verra si c'est fini pour nous ou si nous aurons la chance de continuer à jouer. » lire aussi Le calendrier du Top 14

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles