Rugby - Top 14 - SF - Gonzalo Quesada (Stade Français) : « On veut encore rêver »

·2 min de lecture

Le manager sportif du Stade Français souhaite que son équipe garde cet enthousiasme des quatre dernières victoires pour la réception du LOU (vendredi 20 h 45), une fois de plus décisive dans la course aux phases finales. Il pourra compter sur les retours de plusieurs joueurs comme Danty, Hamdaoui et Macalou. Comment sentez-vous le groupe à l'approche de ce match décisif face à Lyon (vendredi, 20 h 45) ?
Je ressens beaucoup d'enthousiasme dans le groupe. Nous avons donné cinq jours de repos aux joueurs la semaine passée. Nous avons voulu axer notre préparation sur la récupération pour permettre à quelques joueurs de revenir. J'espère qu'on ne manquera pas de rythme. Après, c'est une chance de jouer un match comme ça. C'est du bonus. On veut encore rêver même si on n'a pas totalement notre destin entre nos mains. lire aussi Calendrier/résultats Des retours sont-ils attendus au sein de votre équipe ?
Oui. Si le match avait eu lieu en décembre, je pense qu'on n'aurait pas pris de risque avec certains joueurs. À ce moment de la saison, vu l'enjeu du match, on va pouvoir compter sur quatre-cinq mecs de plus. Dans ce cas, parfois la récupération est le meilleur entraînement. Hamdaoui et Danty sont de retour, Macalou postule également. En revanche, pour Kremer se sera un peu juste et Arrate est touché à la cheville. « Nous avons ce besoin de gagner pour rester en vie depuis plusieurs semaines et pour le moment, ça nous booste ! » Le perdant sera éliminé de la course à la qualification. Est-ce que ça change quelque chose ?
Les deux équipes sont en mode « Coupe ». Quand on regarde les dernières saisons du LOU et leurs ambitions, on sait qu'on aura une équipe déterminée face à nous. Pierre Mignoni, leur manager, l'a déjà dit, c'est presque déjà un match de phases finales. L'expérience sera plus de leur côté au regard des dernières saisons. Mais du nôtre, nous avons ce besoin de gagner pour rester en vie depuis plusieurs semaines et pour le moment, ça nous booste ! Grâce à ça, nous avons montré notre meilleur visage. On veut garder cet enthousiasme. Donc on veut continuer sur cette dynamique. On sait aussi que face au LOU, le défi physique sera immense, sans doute le plus fort depuis le début de saison. Est-ce qu'il y aura un plan anti-Tuisova ?
Non, il n'y aura pas de plan particulier. On sait comment le LOU l'utilise après une touche, après une mêlée ou au fond du terrain pour remonter les ballons. On a adapté des choses en fonction des zones du terrain où Tuisova attaque. Mais il ne sera pas la seule menace. lire aussi Le classement