Rugby - Top 14 - SF - Ngani Laumape déjà affûté pour son premier entraînement avec le Stade Français

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Stade Français a retrouvé le chemin de l'entraînement, ce lundi, avec la présence de sa recrue phare Ngani Laumape. Le All Black semble déjà bien en forme. Après Lyon ou Montpellier, qui ont déjà démarré leur pré-saison la semaine passée, c'est au tour du Stade Français de retrouver le chemin de l'entraînement. Les Parisiens, sixièmes du Top 14 la saison passée et éliminés en barrage par le Racing 92, avaient rendez-vous à Jean-Bouin, ce lundi, pour une première séance sous le soleil et la chaleur.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Si le groupe n'était pas encore au complet et qu'il manquait à l'appel plusieurs internationaux comme les Français (Macalou, Segonds et Azagoh) ou les Argentins (Kremer et Sanchez), il y avait quand même du beau monde sur la pelouse de Jean-Bouin, à commencer par Ngani Laumape. lire aussi Qui est Ngani Laumape, « la boule de démolition » recrutée par le Stade Français ? Le centre des All Blacks (28 ans, 15 sélections), recrue phare du Stade Français, notamment pour compenser les départs de Gaël Fickou au Racing 92 et de Jonathan Danty au Stade Rochelais, était présent. Arrivé en France il y a moins de quinze jours, le Néo-Zélandais semble déjà bien affûté si l'on en croit les photos publiées par le club de la capitale. Laumape, qui a disputé son dernier match avec les Hurricanes le 11 juin, devrait donc pouvoir attaquer la saison début septembre (le Stade Français accueillera le Racing 92 lors de la première journée).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles