Rugby - Top 14 - SF - Yoann Maestri (Stade Français) : « Une soirée parfaite »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le deuxième-ligne du Stade Français se félicite de la victoire bonifiée de son équipe face à Castres (29-9), très importante dans la course à la phase finale. Yoann Maestri (deuxième-ligne du Stade Français) : « C'est une victoire très importante dans la course à la qualification. Le bonus est d'autant plus appréciable. C'était une rude bataille face à Castres. On a su construire notre match, rester froids et disciplinés. On a aussi su se retrouver sur les fondamentaux et les entrants ont apporté, ont créé de l'émulation au sein du groupe et ce sont eux qui font basculer la partie en fin de match. La soirée est parfaite. » Gonzalo Quesada (manager du Stade Français) : « C'était un match très important pour nous après deux défaites (Toulouse et Toulon). Des défaites, ça arrive, mais ça nous a permis de nous remettre en question et de bien préparer ce match. Après, notre plan de jeu a été remis en question car à la base on devait jouer l'après-midi (14 h 45) et non le soir avec de la pluie. Il a fallu s'adapter. lire aussi Le classement du Top 14 Dans ce contexte et face à une équipe de Castres difficile à jouer, on est satisfait. Il y a eu des imprécisions, mais on a su construire notre victoire et aller chercher ce bonus. Il faut également souligner la grosse performance de nos avants, ils ont été au rendez-vous. Ils ont fait un très gros match, tout le club est fier d'eux. Je suis également très content du retour remarquable de Sekou Macalou, mais je voulais aussi souligner le retour de Stéphane Clément qui a pas mal galéré. C'est peut-être encore plus important pour notre groupe. Maintenant, on va devoir gérer trois déplacements (Montpellier, Bordeaux et La Rochelle). » lire aussi Top 14 : Succès bonifié du Stade Français face à Castres Rory Kockott (demi de mêlée de Castres) : « On ne peut pas être fiers du résultat, pas plus que de la performance. On doit être honnêtes. On n'a pas subi, mais perdu toutes nos collisions. On n'a pas eu de précision dans les détails. Avec ce ballon glissant, on n'a pas réussi à maîtriser notre rugby. On a du travail. On sait d'où on vient, quelle était notre situation et où on veut aller. Mais on peut être optimistes. On doit s'améliorer. On a des défis devant nous. À commencer par Bayonne. Mais chaque week-end, c'est très important. » lire aussi Toute l'actu du Top 14