Rugby - Top 14 - ST - La carrière de Yoann Huget en images

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Gravement blessé au tendon d'Achille samedi soir, Yoann Huget (33 ans) a confirmé après son opération qu'il arrêtait sa carrière. Retour en images sur le parcours de l'ailier international (62 sélections).

C'est à Toulouse que Yoann Huget a lancé sa carrière professionnelle en 2005. Il y joue trois saisons avec un maigre temps de jeu (7 matches toutes compétitions confondues). Ici, on le voit à l'échauffement avant un match à Perpignan en juin 2008. Le Stade sera d'ailleurs champion cette année-là.

En manque de temps de jeu, Yoann Huget part à Agen, en Pro D2 (il fait ici face au Racing-Métro). Sa première saison au SUA est une réussite avec 14 essais inscrits (meilleur marqueur) et 28 matches joués.

La saison suivante, en 2009-2010, Agen est sacré champion de Pro D2, un titre auquel a grandement participé Huget.

Yoann Huget retrouve l'élite... mais sous les couleurs de Bayonne. Il reste sur son élan avec une saison 2010-2011 au cours de laquelle il plante 12 essais.

Yoann Huget tape dans l'oeil du sélectionneur Marc Lièvremont et obtient sa première sélection en novembre 2010 face à l'Argentine.

Présent dans le groupe qui prépare la Coupe du monde 2011, Yoann Huget doit faire une croix sur la compétition début août : il est exclu du groupe pour trois « no-shows » sur des contrôles antidopage qui lui valent par ailleurs une suspension de trois mois.

Après une nouvelle saison réussie à Bayonne, il revient en Bleu à l'été 2012 à l'occasion d'une tournée en Argentine où il inscrit notamment deux essais.

À l'été 2012, il revient à Toulouse, cette fois dans la peau d'un titulaire, et fait très vite monter ses statistiques individuelles.

Indissociable ou presque de Maxime Médard, Yoann Huget va connaître quelques années de vache maigre au Stade Toulousain : pas mieux que des demi-finales de Top 14 en 2013 et 2015 et « seulement » des quarts de finale de Coupe d'Europe en 2014 et 2017. Cette année-là, le club Rouge et noir finit hors du top 6 en Championnat...

En équipe de France, d'abord utilisé à l'arrière par Philippe Saint-André, Yoann Huget se fait ensuite une place à l'aile où il enchaîne les titularisations de juin 2013 à la préparation de la Coupe du monde. Ici en février 2014, il inscrit un doublé un jour de victoire face à l'Angleterre (26-24).

Mais la malédiction en Coupe du monde se poursuit avec cette fois une grave blessure au genou dès le premier match contre l'Italie.

Il ne revient à la compétition qu'un an plus tard, le 20 août 2016, face à Montpellier.

En 2019, il décroche enfin le Graal et le Bouclier de Brennus à l'issue d'une finale contre Clermont au cours de laquelle il inscrit deux essais.

En 2019, il participe enfin normalement à une Coupe du monde, dans la peau d'un titulaire mais terminée cruellement en quarts de finale face au pays de Galles à Oita. Ce sera sa 62e et dernière sélection.

Son dernier match tout court, il l'a donc joué samedi dernier face au Racing 92, où il s'est gravement blessé au tendon d'Achille. Huget, qui avait annoncé préalablement sa fin de carrière pour cet été, a confirmé qu'il n'irait pas plus loin.