Rugby - Top 14 - ST - Thomas Ramos (Toulouse, après la victoire à Montpellier) : « C'est bien de ne pas lâcher »

·2 min de lecture

L'arrière du Stade Toulousain Thomas Ramos, vainqueur ce samedi à Montpellier (17-15), souligne le caractère de son équipe qui n'a pas craqué dans le final. Thomas Ramos (arrière de Toulouse, vainqueur à Montpellier 17-15) : « On savait que Montpellier n'allait pas lâcher le match comme ça. L'essai à l'heure de jeu les remet à une marque. À 17-3, on s'est peut-être dit que c'était gagné. On a été coupables d'un peu trop d'indiscipline sur la deuxième mi-temps. Mais le travail défensif au long de la semaine fait qu'on a bien serré autour des rucks et on n'a pas craqué. C'est bien de finir des matches comme ça, à treize, c'est bien de ne pas lâcher, ça continue à montrer le caractère de l'équipe. Sur nos deux matches à l'extérieur, nos intentions n'ont pas été celles que l'on aurait aimé. Mais on marque des essais et on gagne, alors... On est en progrès, on finit notre préparation physique. Il va falloir maintenant retrouver notre rugby. » lire aussi Les résultats de la 3e journée du Top 14 Anthony Jelonch (troisième ligne de Toulouse) : « Je suis très content d'avoir débuté ce match, mais surtout de l'avoir gagné. On a fait une grosse partie, on a su garder le cap. On a un peu de chance, mais on a fait un gros travail quand même. Ça a été un gros combat devant. On a su répondre présent, faire des contre-rucks. Ce gros travail nous a permis de les faire craquer. Ça a tapé fort, mais il y aura des matches encore plus durs. Il y a eu beaucoup d'approximations, on n'arrive pas à mettre notre système en place. C'est vrai que Montpellier avait ciblé les rucks. Après, on a vu que quand on arrive à nettoyer les premiers rucks, ça crée beaucoup d'espaces. » lire aussi Le classement du Top 14

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles