Rugby - Top 14 - SUA - Christophe Laussucq (Agen) : « On avait besoin de se racheter »

L'Equipe.fr
L’Equipe

L'entraîneur d'Agen, Christophe Laussucq, était à la fois content et frustré que son équipe soit allée chercher un nul (27-27) sur la pelouse du Racing 92 ce samedi soir. Christophe Laussucq (entraîneur d'Agen, auteur d'un nul au Racing 92) : « On est à la fois contents et frustrés. J'ai l'impression qu'on a déjà fait trois matches à l'extérieur, les trois mêmes. Une défaite à zéro point, une à un point et un nul. On progresse ! Il y a des regrets parce qu'avec trois points sur ces trois sorties, on ne se paie pas vraiment. On sait que beaucoup d'équipes sont amoindries, que le Racing va avoir dix stars qui vont rentrer (de la Coupe du monde) en plus des vingt-cinq qu'il y avait aujourd'hui. On avait besoin de se racheter, ça a été un gros coup dur la semaine dernière (27-29 contre Bayonne). Il fallait rebondir, c'était pas simple avec nos blessés. J'ai mis à peu près tous les pros que j'avais sur le terrain. On a été très facilement largués au score, on revient 16-10 un peu miraculeusement. » Vincent Farré (capitaine d'Agen) : « Honnêtement, on est contents, on ne va pas faire la fine bouche, un match nul au Racing, c'est une performance, on sait d'où on vient. On voulait se rassurer sur les bases, ce qui fait notre force, on a réussi à se retrouver. À la pause, c'est pas un miracle mais presque de n'être qu'à six points. On s'est accrochés à ça, ça a payé. On a rectifié le tir en mêlée et à la fin on n'est pas loin de gagner. » Laurent Travers (Racing 92) : « On n'a que ce que l'on mérite » Nathan Decron (Agen) : « On est heureux, venir chercher deux points ici, c'est un très bon résultat. Quand on voit la physionomie du match, on se dit qu'on aurait pu aller chercher plus, mais on a été pénalisés. S'ils avaient réussi à mettre la pénalité à la fin, ça nous aurait fait très mal à la tête. On n'a pas été bons en première mi-temps, et on s'était dit que si on arrivait à rester dans le match, ils allaient douter. C'est ce qu'on a réussi à faire. Ça prouve notre capacité mentale à réagir. On n'avait rien à perdre, on était venus ici pour se faire plaisir, prendre le maximum de points. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi