Rugby - Top 14 - Top 14 : ce qu'il faut retenir de la 8e journée

L'Equipe.fr
L’Equipe

Dimanche à Clermont, le leader Lyon a encaissé sa première défaite de la saison (24-15). À noter qu'il n'y a eu aucune victoire à l'extérieur et un seul bonus distribué lors de cette huitième journée. Le Top effectue un break de trois semaines avant de revenir le 9 novembre.Le leader : Lyon perd sa virginitéIl fallait bien que ça arrive ! Toute les séries ont une fin... Après sept victoires en autant de journées, les Lyonnais sont tombés (24-15) à Marcel-Michelin. Sans encaisser le moindre essai... Battus sous la pluie, ils n'ont qu'à s'en prendre à eux-mêmes puisque l'ouvreur clermontois Jake McIntyre a inscrit huit buts de pénalité qui ont sanctionné l'indiscipline lyonnaise, criante, un LOU par ailleurs sévèrement handicapé par deux cartons jaunes (32e, 49e) et un carton rouge (57e). Les Lyonnais du coach Pierre Mignoni demeurent néanmoins leaders du Championnat devant Bordeaux-Bègles et Bayonne avant une longue trêve internationale, Coupe du monde oblige.La performance : Agen assure une victoire capitaleFace au Stade Français, club de haut standing, certes dernier du classement mais qui semblait lancé sur une pente ascendante, le SU Agen a su assurer l'essentiel, c'est-à-dire bloquer les velléités parisiennes une fois le score construit en une demi-heure avec un doublé de son deuxième-ligne Andres Zafra, marquant à la 10e puis à la 33e minute.Forts d'une confortable avance au score, à savoir 17-0, les Agenais, même remontés 17-14 à la 42e minute, surent verrouiller ce match à domicile par une troisième essai, signé Nathan Decron (44e). Ils s'imposèrent finalement 27-14 pour se hisser à la neuvième place devant Toulouse, Castres et le Racing 92.La déception : le Racing 92 prend l'eau à DeflandreIls menaient 6-3 à la pause sous des trombes d'eau mais finirent par quitter les plages de ce coin-ci de l'Atlantique avec zéro point au classement. Inefficaces dans les zones de marque car maladroits et surtout pas assez puissants à l'impact, les Franciliens ont laissé passer une belle occasion de l'emporter à l'extérieur en toute fin de match, sur trois temps forts mal terminés. Ils auraient aussi pu verrouiller un résultat nul ou, au moins, récolter un point de bonus défensif. Ils s'inclinent 12-6, leur pire résultat à l'extérieur, cette saison.L'interrogation : que se passe-t-il en Île-de-France ?Le Stade Français et le Racing 92, naguère florissants, sont tombés bien bas. Ils émargent au fond du classement avec seulement deux victoires. Impuissance à franchir la défense adverse, plan tactique qui se délite au fil du match et que les leaders sont incapables de maintenir, individualités atones, difficultés à gagner les « un contre un » : les deux clubs d'Ile-de-France ont des points communs dans la défaite.Jusqu'à quand cet état déliquescent va-t-il durer ? Les deux coaches, Heyneke Meyer et Laurent Travers, attendent avec une impatience non dissimulée le retour de leurs internationaux, jusque-là pris par le Mondial japonais.Gabriel Ngandebe fait coup doubleFormé à Massy, petit gabarit à la Cheslin Kolbe, l'ailier droit de Montpellier Gabriel Ngandebe a réalisé un doublé d'entrée face aux champions de France toulousains, afin de permettre à son équipe de prendre un net avantage (20-3) juste avant la pause et assurer un succès d'importance (33-22).Mahamadou Diaby voit rougeOn joue la huitième minute de la rencontre entre Brive et Bordeaux-Bègles, et l'arrière Thomas Laranjeira récupère un ballon cafouillé. Il tombe sur le capitaine girondin Mahamadou Diaby qui l'enserre avec une prise de judo, le renverse et le fait retomber sur la nuque. Sanction justifiée : carton rouge ! L'UBB, en infériorité numérique, craquera à l'heure de jeu.La déclaration : « On a bien lancé notre saison »Jeremy Davidson, manager de Brive, vainqueur de Bordeaux-Bègles 30-9 : « On a profité du carton rouge des Bordelais (8e) mais même à 15 contre 14, il fallait se méfier. On a bien défendu et on a été très bons en conquête, surtout en contre en touche. On les a privés de ballons. Avec cette quatrième victoire à la maison, on a bien lancé notre saison (Brive est désormais huitième au classement) »La prochaine journée : à Jean-Bouin pour le derby des cancresPlace aux vacances ! Après un premier bloc de 8 matches en 9 semaines, les joueurs du Top 14 vont pouvoir souffler un peu. Trois semaines de repos pour une reprise prévue le week-end des 9 et 10 novembre. Et quelle reprise ! Les deux clubs franciliens, bons derniers du Championnat, vont s'affronter à Jean-Bouin pour un derby aux saveurs particulières.Il faudra également compter sur le retour des internationaux qui renforceront Toulouse et Clermont, irréguliers jusqu'à présent. Gros match pour Castres qui devra se relancer à Pierre-Fabre contre Brive, tombeur de l'UBB.Calendrier/RésultatsClassement

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi