Rugby - Top 14 - Top 14 : Ce qu'il faut retenir de la 11e journée

L'Equipe.fr
L’Equipe

Une seule victoire à l'extérieur, celle du champion de France en titre, Toulouse, à Agen (8-13). À noter que cette rencontre, ainsi que Castres-Lyon, fut perturbée par des coupures de courant. Brive décroche un résultat nul (6-6) à Bayonne.Le leader : Bordeaux-Bègles prend le relaisIl fallait s'y attendre un jour : après dix journées en tête du classement, le LOU a perdu son leadership au bénéfice de l'UBB, placé en embuscade. Il faut croire que l'épisode européen a été préjudiciable aux Rhodaniens. Ils ont perdu une partie de leur dynamique collective et surtout de leur efficacité.Les Girondins, eux, attendaient leur heure et elle est arrivée sous la pluie venue de l'Atlantique face à La Rochelle (20-15) à l'issue d'une rencontre brouillonne et hachée. Paradoxe, c'est au moment où elle joue le moins bien que l'UBB prend la première place. Position néanmoins méritée compte tenu du jeu pratiqué auparavant...Le classement du Top 14Les autres cadors : Castres et Toulon dans le tonFace à une équipe héraultaise très joueuse, le Racing 92 a tout juste été capable d'assurer un succès (29-25) que Montpellier lui contesta jusqu'au bout, récompensé par un bonus défensif. Pour leur part, les Lyonnais ont été incapables d'inscrire le moindre essai à Castres, s'inclinant 29-12 pour perdre leur leadership au bénéfice de Bordeaux-Bègles. Quant aux Toulonnais, ils n'ont laissé aucune chance aux Clermontois (41-19) pour les débuts de leur star springbok, Eben Etzebeth, à Mayol dans le Top 14.Le classement des réalisateursL'exploit : Toulouse, une première à AgenSous une pluie battante et glacée, vent de face en première période, le Stade Toulousain a su faire le dos rond avant de lancer ses flèches : un essai d'Arthur Bonneval et huit points au pied signés Romain Ntamack pour l'emporter enfin à l'extérieur. Une défaite qui met les Agenais en mauvaise posture en bas du classement. Les champions de France, eux, montent sur le podium à l'issue d'une rencontre marquée (comme Castres-Lyon quelques heures avant) par une coupure de courant intentionnelle qui arrêta le jeu pendant une vingtaine de minutes.La déception : Bayonne a pris l'eauIl pleuvait dru de façon continue, le terrain était particulièrement gras et Bayonne, longtemps accroché par de pugnaces Brivistes, croyait avoir fait l'essentiel du travail en entrant dans les dernières minutes de ce match sans essai avec une petite avance (6-3). Mais, dans un ultime élan, les Corréziens sans complexes se lancèrent à l'attaque et parvinrent à mettre les Basques à la faute. Leur arrière Thomas Laranjeira ne manqua pas d'inscrire alors face aux poteaux le but de pénalité du match nul (6-6) qui laisse les Bayonnais bien amers.Eben Etzebeth soigne son entréeD'entrée de match (4e), le deuxième-ligne springbok Eben Etzebeth a inscrit le premier des six essais de Toulon à Mayol en interception une passe téléphonée de l'ouvreur auvergnat Camille Lopez à son coéquipier Sébastien Vahaamahina. Premier ballon, premier essai ! La marque des stars.Raphaël Lagarde loupe la toucheL'entraîneur agenais Christophe Laussucq ne décolérait pas : son ouvreur remplaçant Raphaël Lagarde a manqué à la 80e le coup de pied pour trouver une pénaltouche à proximité de l'en-but de Toulousains en infériorité numérique, gâchant ainsi l'ultime balle de match.La déclaration : « On a joué pour Ibou »Thomas Combezou, trois-quarts centre de Castres, vainqueur de Lyon (29-12) : « On se devait de ne pas passer à côté... On a fait le travail et avec la manière face à une bonne équipe de Lyon, qui va très vite rebondir. On a porté le ballon, on a montré que l'on pouvait jouer. On a du talent dans cette équipe, mais le talent, il s'exprime avec la confiance. Il y avait aussi un supplément d'âme : on a joué pour Ibou (Ibrahim Diarra, ancien troisième-ligne aile international champion de France avec Castres, décédé mercredi d'un accident cardiaque), un mec qui avait toujours la banane. On va jouer cette saison en pensant à lui. »La prochaine journée : Toulouse-Toulon en cadeau de fin d'annéeAprès les fêtes de Noël, le Top 14 prolongera ses Boxing Days avec la douzième journée. On suivra particulièrement la visite du Racing 92 à Brive (samedi, 16h) qui s'annonce rugueuse tandis qu'à 18 heures, le Stade Français en reconquête tentera d'exister à Montpellier. Le dimanche, La Rochelle recevra Agen qui est en plein doute (15h45) tandis qu'à la même heure le nouveau leader, Bordeaux-Bègles, se déplacera à Pau. Pour clore cette journée et aussi l'année, le champion de France Toulouse accueillera Toulon en pleine euphorie (dimanche, 21h), une affiche qui tient toujours ses promesses.Le programme de la 12e journée

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi