Rugby - Top 14 - Top 14 : ce qu'il faut retenir de la 13e journée

L'Equipe.fr
L’Equipe

Bordeaux-Bègles leader à mi-parcours, le Stade Français qui quitte la dernière place, Toulouse et Clermont hors du top 6... Voici ce qu'il faut retenir de la 13e journée du Top 14.Le leader : Bordeaux-Bègles leader à mi-parcoursChristophe Urios préférait en rigoler samedi soir après la victoire bonifiée contre Bayonne (22-3) : « Je n'ai jamais été champion d'automne, je croyais qu'on avait un trophée, une assiette... » Sans surprise, le manager de l'UBB a relativisé ce titre honorifique, qui ne garantit rien pour la suite. Il n'empêche, l'ère Urios a idéalement débuté en Gironde avec 10 victoires, 1 nul et 2 défaites, auxquels il faut ajouter une invincibilité en Challenge (3 succès, 1 nul). « Se retrouver à mi-parcours avec 47 points, on est fier, poursuivait Urios. Mais ce que l'on veut, c'est être premier à la fin. » Avec 11 points d'avance sur le troisième (Toulon) et 17 sur le septième (Toulouse), les Girondins peuvent tout de même croire très fort à la phase finale après laquelle ils courent depuis leur retour en Top 14, en 2011.La 13e journéeLes autres cadors : Clermont et Toulouse rétrogradentBattus tous deux en région parisienne, Clermont et Toulouse, les finalistes de 2019, ont quitté le top 6 ce week-end, ce qui n'est pas anodin à mi-parcours surtout avec le Tournoi des Six Nations qui arrive et les nombreux internationaux des deux clubs qui vont partir. Battue dans la salle du Racing 92 (19-27), l'ASM paie son irrégularité, elle qui n'a pas réussi encore à enquiller trois victoires de rang cette saison. Depuis début octobre, les Auvergnats enchaînent victoires à la maison (sans bonus offensif) et défaites à l'extérieur (sans bonus défensif). Quant à Toulouse, qui avait repris sa marche en avant après la Coupe du monde, il a calé avec un nul contre Toulon (13-13) et donc une défaite sur le terrain du Stade Français (18-30). Le retour de la Coupe d'Europe est bienvenu pour ces deux clubs. Sur cette 13e journée, ce sont le Racing 92 et Montpellier, triste vainqueur de Brive (29-26), qui ont profité de leur faux pas pour s'installer provisoirement dans les six. Où, mine de rien, La Rochelle (4e) s'installe après un succès très probant à Pau samedi soir (44-13).La perf' : Toulon en mode destructeurLe RCT n'a plus perdu depuis le 13 octobre et continue d'empiler des certitudes. C'est Castres qui en a fait les frais dimanche soir à Mayol (43-3). Pour sa deuxième saison à la tête du club varois, Patrice Collazo a trouvé la bonne formule, entre un paquet d'avants très solide, qui domine en conquête et avance dans le jeu, et des trois-quarts bien dirigés par le trio Serin-Carbonel-Belleau. Une alchimie qui fait des dégâts. Pendant les fêtes, Toulon a écrasé Clermont et donc Castres à Mayol et ramené un nul de Toulouse. Douze points pris sur quinze possibles qui en font un très sérieux prétendant à la phase finale.La contre-perf' : Agen continue de s'enfoncerÀ force de creuser, Agen est tombé au plus bas du classement... En concédant contre Lyon sa cinquième défaite de rang en Top 14 (12-13), le SUA s'est un peu plus enfoncé dans la galère. Sur leurs deux derniers matches à domicile, contre Toulouse (8-13) et donc le LOU, les hommes de Christophe Laussucq ont rivalisé mais ont dû se contenter d'un bonus défensif. Samedi, ils menaient 12-0 à la pause avant de céder en toute fin de match. Des scénarios frustrants qui s'accumulent mais ne font pas beaucoup avancer le club. Qui a même reculé d'une place dimanche soir après la victoire du Stade Français contre Toulouse. Il y a urgence alors que c'est un déplacement à Bayonne qui est au programme lors de la 14e journée.Sekou MacalouLe troisième-ligne aile a été le grand artisan de la victoire du Stade Français face à Toulouse en clôture de cette treizième journée. Hyperactif en défense, symbole de l'agressivité parisienne face au champion sortant, il a également débloqué la situation en première période en marquant un essai. Il a récidivé en deuxième période en faisant parler sa vitesse sur un jeu au pied de Gaël Fickou. Un match plein à trois jours de l'annonce de la liste des 42 pour le Tournoi par Fabien Galthié et son staff.Jonathan PélissiéLe demi de mêlée a été la principale victime de la colère de Pierre Mignoni au coeur d'une première période catastrophique de Lyon à Agen samedi. Le manager du LOU l'a sorti dès la 32e minute après l'avoir tancé plusieurs fois sur ses choix et son animation. Le malheureux était en plus coupable sur les deux essais encaissés par son équipe un peu plus tôt, écopant même d'un carton jaune sur le premier (de pénalité) pour avoir sorti volontairement à la main le ballon en dehors du terrain depuis son en-but. L'histoire s'est bien finie pour Lyon avec une victoire (13-12) mais Pélissié devrait garder un souvenir amer de ce match.Le classementLa déclaration : « J'ai l'impression que rien ne s'aligne »Xavier Garbajosa, entraîneur de Montpellier, après la victoire contre Brive (29-26) : « J'ai un peu honte de l'image que l'on donne en fin de match. On fait le plus dur, puis on s'écroule. La fin de match me fatigue. Tous les week-ends, il y a un truc qui fonctionne et pas l'autre. J'aimerais bien que les planètes s'alignent. Au bout de six mois, j'ai l'impression que ce n'est pas le cas. Je ne me désespère pas, mais parfois je suis impatient. Je suis déçu de la première moitié de Championnat. J'espérais non pas un déclic, mais plus de certitudes. Mais on n'en a aucune. »Montpellier : Jean-Baptiste Élissalde va très prochainement renforcer le staffLa prochaine journée : rendez-vous après la Coupe d'Europe... et sans les internationauxLe Top 14 reprendra le 25 janvier après deux week-ends d'intermède européen. Et cela débutera avec un choc entre Lyon, deuxième, et Toulon, troisième, et se conclura par une autre affiche entre Toulouse, le champion en titre, et l'UBB, leader. Il y aura deux confrontations directes très importantes dans la course au maintien : Brive-Pau et Bayonne-Agen.On notera également les retrouvailles de Xavier Garbajosa, entraîneur de Montpellier, avec La Rochelle et Deflandre. Castres-Racing 92 et Clermont-Stade Français seront aussi au menu d'une journée pendant laquelle les internationaux seront absents car en train de préparer le début du Tournoi des Six Nations à Nice (les Bleus débuteront contre l'Angleterre le 2 février au Stade de France). Fabien Galthié et son staff libéreront, comme convenu, 14 joueurs le jeudi 23 janvier pour jouer en Top 14 mais ils seront encore 28 à rester en stage.Le programme de la 14e journée

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi