Rugby - Top 14 - Top 14 (21e journée) : Montpellier - Racing 92 et Castres - Stade Français sont reportés

L'Equipe.fr
La Ligue nationale de rugby (LNR) a décidé de reporter les matches entre Montpellier et le Racing 92 (samedi, 20h45) et entre Castres et le Stade Français (samedi, 18h30) comptant pour la 21e journée de Top 14.

La Ligue nationale de rugby (LNR) a décidé de reporter les matches entre Montpellier et le Racing 92 (samedi, 20h45) et entre Castres et le Stade Français (samedi, 18h30) comptant pour la 21e journée de Top 14.À l'issue d'un bureau extraordinaire convoqué vendredi midi en urgence, dans la foulée d'une réunion entre les différentes parties prenantes au projet de fusion Racing 92-Stade Français, Paul Goze, le président de la Ligue nationale de rugby (LNR), a indiqué à 13h30 que les deux rencontres comptant pour la 21e journée de Top 14, Montpellier-Racing 92 et Castres-Stade Français, prévues samedi, étaient reportées. Leur reprogrammation sera communiquée lundi au plus tard. «Nous avons estimé que c'était la meilleure des solutions pour à la fois donner du temps au temps, et conserver une certaine équité sportive pour la suite du Championnat, a expliqué Paul Goze. Paradoxalement, ce sont les joueurs du Racing qui ont demandé le report de leur match, les joueurs du Stade Français ont dit qu'eux n'iraient de toute façon pas à Castres. A partir du moment où on reportait un match, l'idée était de reporter les deux.»Mercredi, au Racing, on ne voulait entendre parler que du déplacement à Montpellier, samediUne décision qui ne devrait pas manquer de faire réagir, lorsqu'on se souvient du discours des joueurs et du staff ciel et blanc, mercredi au Plessis-Robinson en conférence de presse. «La fusion, c'est le futur, le présent c'est que je suis un joueur du Racing 92 qui va jouer à Montpellier samedi, disait alors Yannick Nyanga. Il faut qu'on soit capable de faire abstraction de tout ça (l'annonce de la fusion).» Visiblement, ça n'a pas été le cas, et alors que les Racingmen n'ont pas opté pour la grève, ils ont obtenu la même chose que leurs homologues du Stade Français.«Le non report n'aurait pas sanctionné le Stade Français, il aurait surtout désavantagé l'ensemble des concurrents, a soutenu Paul Goze vendredi. Par précaution, il nous a ainsi paru nécessaire de reporter ces deux matches. Après, qu'on soit bien clair : il n'y aura pas de deuxième report. Il y a une deuxième réunion lundi (à 18h00, toujours au siège de la Ligue, dans le XVIIe arrondissement), et à partir de là, chacun prendra ses responsabilités. La Ligue aura fait, entre la réunion de ce (vendredi) matin qui aura permis de renouer le dialogue et le report des matches, tout ce qu'elle peut pour à la fois régler cette crise et faire que l'équité sportive du Top 14 soit la moins perturbée possible. Dès lors qu'il y a dialogue, des solutions peuvent être trouvées, mais je ne peux pas vous dire aujourd'hui comment l'affaire se terminera.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages