Rugby - Top 14 - Top 14 : Martin Puech (Pau), Arthur Retière (La Rochelle)... les animateurs du début de saison

L'Equipe.fr
L’Equipe

Avant la reprise du Top 14 ce week-end, zoom sur cinq joueurs du championnat qui affichent les meilleures statistiques dans les secteurs clés. Le Top 14 reprend ses droits ce samedi et avec lui sonne le retour sur les pelouses de France des joueurs phares de ce début de championnat. Nombre de plaquages, de défenseurs battus, de jeux au pied... Sous le maillot de leur club, ils ont dominé les secteurs clés de ce jeu et animé les huit premières journées du Top 14, pendant que les stars du championnat s'affrontaient au Japon sous les couleurs de leur sélection nationale. Son visage n'est pas le plus connu du Top 14, et pourtant, évoquer son nom ferait pâlir n'importe quel porteur de balle ! Martin Puech s'illustre depuis le début de la saison par sa qualité de plaquages phénoménale. Il est de loin la meilleure cisaille du championnat (son dauphin, Boris Palu, n'est « qu'à » 97 plaquages). Un rendement défensif impressionnant qui s'accompagne d'une activité offensive non négligeable : le troisième-ligne est le Palois qui réalise le plus de courses (72). Le jeune Rochelais (22 ans) impressionne par sa capacité à battre les défenses adverses malgré un gabarit détonnant (1,70 m, 72 kg). La preuve que l'on peut encore s'en sortir dans le rugby professionnel sans un physique de déménageur. Arthur Retière déséquilibre ses vis-à-vis sans les toucher, grâce à la vitesse et l'imprévisibilité de ses jambes. À cette allure, la mobylette des Maritimes devrait atteindre Marcoussis et le quinze de France dans les prochains mois. Après le Mondial, c'est le retour du Top 14 : que s'est-il passé depuis le début de saison ? Assurer la continuité du jeu est l'une des clés du rugby depuis la nuit des temps et les équipes de légende qui ont marqué ce jeu s'illustraient bien souvent grâce à la qualité de leur transmission dans un mouvement collectif permanent. Le Castrais Anthony Jelonch (23 ans) est passé maître dans l'art de la passe après contact, au point d'en être le spécialiste numéro 1 cette saison. Il n'en oublie pas ses prérogatives de troisième-ligne pour autant, comme l'illustrent ses 24 plaquages réalisés contre Pau (défaite 24-37). Il est peu à peu devenu l'arme numéro 1 du MHR. Avec sa vitesse supersonique, Gabriel Ngandebe (22 ans) compense un physique limité (1,73 m, 74 kg) aux antipodes de son coéquipier Nemani Nadolo (1,96 m, 125 kg) par des appuis invraisemblables qui foudroient n'importe quelle défense quand on lui laisse un peu d'espace (442 mètres parcourus). L'ailier a déjà marqué trois essais cette saison et pourrait encore sévir. Ses adversaires sont prévenus. Avec 102 points inscrits en huit journées, Jake McIntyre est le meilleur réalisateur du championnat. Encore auteur de la totalité des 24 points lors de la dernière victoire contre Lyon (24-15), l'Australien (25 ans) s'est peu à peu rendu indispensable en Auvergne, à tel point qu'on imagine mal comment le retour de Camille Lopez du Mondial pourrait le pousser sur le banc. Habile pour animer l'attaque des Jaunards ou occuper le terrain avec à propos, l'ancien Agenais illustre la qualité du recrutement de l'ASM.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi