Rugby - Top 14 - Toulouse s'impose à Pau en Championnat

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Succès toulousain (16-22) samedi après-midi à Pau dans le cadre de la neuvième journée du Championnat. Avec cette victoire, les Toulousains remontent à la deuxième place du classement. Le match : 16-22 Toulouse a mis fin à une mauvaise série en l'emportant à l'extérieur, sur la pelouse du stade du Hameau, victoire logique considérant l'enthousiasme et la précision montrés durant une belle demi-heure en seconde période. Ce fut assez pour que les champions de France 2019 se détachent avant de préserver leur succès en fin de rencontre grâce à leur organisation en touche. lire aussi Le film de Pau-Toulouse Endormis pendant presque toute la durée de la première période et menés 13-3 face à une Section Paloise qui s'efforçait de faire honneur à son standing afin d'équilibrer son bilan comptable, les Toulousains sortirent de leur torpeur sur un déboulé de l'ailier international Yoann Huget terminé hors du terrain au ras du poteau de corner (38e), action qui coûta cher aux Béarnais soudain réduits à quatorze pendant dix minutes suite au carton jaune de leur trois-quarts aile Aminiasi Tuimaba, auteur d'un geste d'antijeu. Légèrement distancés à la pause (13-6), les coéquipiers de Sofiane Guitoune revinrent donc sur le terrain avec de fermes intentions, qu'ils exprimèrent dès le coup d'envoi et cette action monumentale de plus de quatre-vingt mètres, concrétisée par un but de pénalité de Holmes (44e, 13-9). C'est alors que Maxime Médard perça le rideau béarnais pour donner l'avantage aux siens (48e, 13-16), écart maintenu jusqu'à la 72e minute.

Profitant des maladresses béarnaises, Toulouse ajouta les trois points d'un but de pénalité de Holmes (16-22) pour priver son adversaire de bonus défensif. Surtout, le contre toulousain fut remarquable d'efficacité dans l'alignement, captant dans les airs et sous pression trois ballons importants, autant de munitions qui manquèrent aux Palois pour renverser le cours de ce match. 100 Le pourcentage de réussite de l'ouvreur toulousain Zack Holmes (6/6), soit cinq buts de pénalité et une transformation, et celui d'Antoine Hastoy, son vis-à-vis palois (4/4) qui inscrivit aussi tous les points de son équipe en ajoutant un essai. Le fait : Maxime Médard fait toujours le maximum À trente-trois ans, l'arrière international Maxime Médard (63 sélections) n'en finit pas de s'illustrer au plus haut niveau dans une équipe toulousaine portée par l'offensive. Magnifiquement servi à l'intérieur par son ouvreur, il s'évada plein champ pour inscrire l'unique essai de son équipe, samedi. Le quatre-vingt-quatrième de sa carrière en club.