Rugby - Top 14 - Top 14 : Toulon enfonce le Stade Toulousain et le prive sûrement de la phase finale

L'Equipe.fr
Des deux blessés de la Coupe d'Europe, Toulon est celui qui a su le mieux rebondir en Top 14. Le RCT a d'abord joué l'épreuve de force avant de prendre le Stade Toulousain de vitesse pour s'imposer logiquement (33-23).

Le match : 33-23

La pression de l'enjeu ? La chaleur printanière régnant sur Marseille ? Quoi qu'il en soit, les Toulonnais et les Toulousains avaient décidé de ne pas lâcher les chevaux dans ce choc de clôture de la 23e journée de Top 14. Les deux formations faisaient jouer leurs packs dans un bras de fer qui laissait bien peu de place aux grandes envolées. Durant la première période, il fallait se contenter d'une énorme percée de Nonu après un duel gagné face à Fickou du côté de Toulon. A Toulouse, c'était Gray qui se montrait tranchant dans la défense adverse à deux reprises. A la différence près que le Stade Toulousain marquait un essai par Perez sur cette action. Mais c'était pourtant le RCT qui avait les clés du camion.

D'abord grâce à un essai de pénalité accordé après un en-avant volontaire de Maxime Médard (voir par ailleurs). Ensuite parce que les Toulousains se montraient une nouvelle fois indisciplinés. Et lorsque le buteur adverse s'appelle Leigh Halfpenny, la moindre faute est synonyme de points concédés. Sur le banc de touche depuis la cinquième minute (nez cassé ?), Yoann Maestri regrettait de voir ses coéquipiers se faire aussi souvent pénaliser. Devenue hachée, voire sans rythme, la rencontre voyait le Stade Toulousain retomber dans tous ses travers de la saison. Du jeu sans résultat et de nombreuses fautes. Dès lors, il ne fallait pas un grand Toulon, malgré une fin de match débridée, pour parvenir à s'imposer, lentement et méthodiquement. Les Varois confortent leur place dans le wagon des barragistes. Les Toulousains, eux, risquent bien de manquer le train de la phase finale pour la première fois en 40 ans.

Le fait : la triple peine

Toulouse avait déjà perdu son capitaine Yoann Maestri dès la cinquième minute. Mais le coup de massue allait intervenir moins de dix minutes plus tard. A la 13e, François Trinh-Duc fait une grande sautée en direction de Drew Mitchell. Médard surgit et tente une interception qui se solde par un en-avant. Le carton jaune semble inévitable. Sauf que M. Ruiz estime que le RCT était en position de jouer un deux contre un qui allait à l'essai sans l'intervention de l'arrière toulousain. Carton jaune confirmé et essai de pénalité. Même si le Stade Toulousain ne prendra pas d'autres points durant l'absence de Médard, il ne refera pas son retard.

12Toulouse pointe à la 12e place au terme de la 23e journée de Top 14. Pour ne pas manquer la phase finale, une première depuis 40 ans, il lui faut impérativement remporter ses trois derniers matches. Mais aussi compter sur des défaites des clubs qui le précèdent.

Le joueur : Ma'a Nonu

Pas très en vue cette saison, l'ancien All Black se réveille à l'approche de la phase finale. Le seul éclair toulonnais de la première période, on le lui doit après un duel gagné sur Gaël Fickou. En deuxième période, il a simplement éliminé six défenseurs toulousains pour un essai en solitaire. On comprend pourquoi le RCT a tenu à le prolonger. L'homme des matches qu'il ne faut pas perdre.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages