Rugby - Top 14 - Top 14 : déjà quatre staffs remaniés cette saison

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Après Agen, Pau et Castres, Montpellier a vu son staff remanié ce dimanche avec le départ de Xavier Garbajosa, remplacé par Philippe Saint-André. Cette saison, les présidents n'hésitent pas à sévir. Ce dimanche, Montpellier a annoncé la mise à l'écart de son entraîneur principal Xavier Garbajosa, qui est remplacé dans ce rôle par Philippe Saint-André, jusque-là directeur du rugby au MHR. "Garba" a payé cher le mauvais début de saison de son équipe, engluée à la 13e place du classement (7 défaites en 10 matches) et hors course en Champions Cup. Il n'est pas le premier entraîneur à sauter cette saison pour raisons sportives. Lanterne rouge et incapable de gagner le moindre match, Agen avait été le premier à franchir le pas avec les départs de Christophe Laussucq et Rémi Vaquin début novembre, remplacés par un nouvel encadrement dirigé par Régis Sonnes. Un mois plus tard, c'est Bernard Pontneau, le président de la Section Paloise, qui a décidé d'écarter le binôme Nicolas Godignon/Frédéric Manca et de promouvoir le trio Domingo/Tito/Lanne-Petit pour enrayer une spirale de défaites (six consécutives à ce moment-là). Le remaniement a été plus subtil à Castres mais il sonne tout de même comme une première menace pour Mauricio Reggiardo, qui a laissé son poste d'entraîneur principal à Pierre-Henry Broncan et est devenu manager « chargé de la coordination sportive et de celle de l'encadrement » pendant que son fidèle adjoint Stéphane Prosper était remplacé par David Darricarrère. Un ou deux cas ces dernières saisons, pas plus Autant de remaniements en cours de saison sont une rareté en Top 14. La saison dernière, tronquée par la pandémie de coronavirus, seul le Stade Français avait été perturbé au niveau du staff après un début de saison catastrophique avec le départ de Heyneke Meyer, remplacé par le tandem Julien Arias/Laurent Sempéré. En 2018-2019, Rory Teague à Bordeaux et Simon Mannix à Pau avaient été écartés en cours de saison. En 2017-2018, il y avait eu beaucoup de mouvements sur les bancs mais un seul était lié à des raisons purement sportives avec le départ de Nicolas Godignon (encore lui) de Brive. Si Jacques Brunel avait quitté Bordeaux-Bègles et Sébastien Bruno le LOU, c'était pour rejoindre à la hâte Marcoussis après le licenciement de Guy Novès et son staff à la tête du quinze de France. Ronan O'Gara était parti du Racing 92 pour filer aux Crusaders alors que Greg Cooper avait démissionné du Stade Français pour raisons personnelles (sa fille était gravement malade). Enfin, la saison 2016-2017 avait surtout été remarquée dans cet aspect par la situation très agitée à Toulon, où le président Mourad Boudjellal avait vécu un exercice à trois entraîneurs, Diego Dominguez, puis Mike Ford et enfin Richard Cockerill. Ça aussi, c'est du jamais-vu, ou presque. Pendant ce temps-là, à Bordeaux, Raphaël Ibanez ne terminait pas la saison, remplacé par Jacques Brunel.