Rugby - Top 14 - Top 14 : Le Stade Français remporte le derby face au Racing 92

L'Equipe.fr
Après un départ en fanfare, le Stade Français a tenu bon pour remporter le derby face au Racing 92 (27-17).

Après un départ en fanfare, le Stade Français a tenu bon pour remporter le derby face au Racing 92 (27-17).Le film du matchLe match : 27-17Le Stade Français n'a pas traîné. A peine trois minutes de jeu et Sekou Macalou, le néo-international, filait déjà derrière la ligne d'en-but du Racing après un joli petit coup de pied de son ouvreur Jules Plisson (7-0). Au quart d'heure de jeu, le troisième-ligne Macalou se faisait encore la belle, sur une petite passe bien sentie de Plisson toujours, et servait Waisea (14-0). Rebelote dix minutes plus tard. Plisson encore lui lançait Ensor qui transperçait la défense du Racing. L'arrière n'avait plus qu'à envoyer Waisea derrière la ligne pour un doublé. 24-0 (Plisson avait passé une pénalité) à la demi-heure de jeu, le Racing 92 était K-O. debout. Heureusement, les Ciel et Blanc revenaient un peu dans la partie avant la mi-temps après un bon pilonnage en règle devant la ligne parisienne conclu par Fa'aso'o (24-7), qui se faisait pardonner après avoir pris un carton jaune bêtement (15e).La seconde période mettait un peu de temps à se lancer et c'est finalement à l'heure de jeu que, sur une belle inspiration d'Iribaren, Dulin concluait et permettait au Racing de revenir dans la partie (27-17, 62e). Mais les nombreuses imprécisions, notamment en touche (5 ballons perdus), anéantissaient les espoirs franciliens. Le Stade Français conservait son avance et grâce à ce précieux succès se donnait un peu d'air sur le bas de classement.Sekou Macalou était partoutQuoi de mieux qu'un bon vieux derby pour exorciser un France-Japon pas fameux ? Ce dimanche, le Stade Français a retrouvé son flanker Sekou Macalou, nanti d'un nouveau statut d'international (première sélection contre les Nippons à Nanterre). Et on n'a vu que lui ou presque. D'abord, à la 3e minute, le troisième-ligne a repris avec beaucoup de dextérité une passe au pied de Plisson, avant de marquer le premier essai. C'est encore Macalou, servi dans la ligne et à hauteur par Plisson, qui transperça la défense du Racing avant de fixer Dulin et servir Waisea pour le deuxième essai. En tout début de seconde mi-temps, la relation Plisson-Macalou a de nouveau déstabilisé le rideau du Racing (42e). Le néo-international a également chipé une touche sur lancer de Szarzewski dans les 22 mètres parisiens (49e).Dupuy : «On était dans une situation délicate»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages