Rugby - Top 14 - Top 14 (25e journée) : Clermont s'impose in extremis à Lyon

L'Equipe.fr
Malgré un fin de match à l'avantage des Lyonnais, l'ASM l'emporte au stade de Gerland (20-23) et prend un avantage pour disputer directement sa demi-finale à Marseille. Bayonne et Pau s'imposent à domicile devant Grenoble et Brive.

Malgré un fin de match à l'avantage des Lyonnais, l'ASM l'emporte au stade de Gerland (20-23) et prend un avantage pour disputer directement sa demi-finale à Marseille. Bayonne et Pau s'imposent à domicile devant Grenoble et Brive.Clermont comme chez lui à GerlandLes Auvergnats vont finir par se sentir chez eux au Stade de Gerland. Moins d'une semaine après leur victoire en demi-finales de Coupe d'Europe contre le Leinster (27-22), Clermont a dominé une vaillante équipe lyonnaise. Malgré une équipe totalement remaniée, les joueurs de Franck Azéma ont réussi à imposer leur rythme aux Lyonnais pendant de longues minutes. Une domination concrétisée par un magnifique essai de Raka (14e) et 15 points au pied de Radosavljevic. Les Lyonnais, poussés par plus de 20.000 spectateurs, sont bien revenus en toute fin de rencontre, ils auraient même pu l'emporter sur le fil à la dernière seconde si Facundo Isa n'avait pas été retourné dans l'en-but auvergnat. Grâce à cette victoire (20-23), Clermont remonte provisoirement à la deuxième place et met la pression sur Montpellier qui se déplace à La Rochelle, dimanche (12h30). A l'inverse, le LOU voit ses chances de jouer la phase finale s'éloigner.Calendrier/RésultatsClassementPau s'est fait peur face à BrivePeut-être un poil plus d'envie de produire du jeu côté briviste, mais certainement, aussi, davantage de maîtrise et de patience chez les Palois. Longtemps trop souvent privés de ballons pour espérer regagner le vestiaire, à la mi-temps, avec un score en leur faveur (13-17). Et ce malgré les sorties prématurées du centre Benjamin Pètre (12e, suspicion de fracture à la cheville droite) et du troisième-ligne international Fabien Sanconnie (33e, probable déchirure aux ischio-jambiers droits). Jusqu'à la soixante-septième minute de cette rencontre plutôt agréable, le suspense resta total. Puis il s'affadit brusquement lorsque le demi de mêlée du CAB, Teddy Iribaren, commit un en-avant jugé volontaire alors que les locaux semblaient lancés vers un essai tout cuit. Carton jaune et essai de pénalité. 32-24 au tableau d'affichage. L'ultime pénalité de Gaëtan Germain (77e, 32-27) comblera une partie du fossé. Elle ne ternira pas le bonheur de locaux qui jouaient, ce samedi, pour la dernière fois de la saison dans leur antre et qui restent en course pour la qualification en phase finale.À Bayonne le duel des derniersEntre les deux plus mauvaises défenses du Top 14 - plus de 1600 points encaissés à elles deux, cette saison - il fallait s'attendre à un match débridé : il le fut. À la mi-temps, le score était déjà de 36-21 pour Bayonne avec sept essais (5 à 2) à la clé. Pourtant, c'est Grenoble qui avait réussi la meilleure entame, menant 21-7 à la 25e minute de jeu. Mais en un quart d'heure avant la pause, les Basques inscrivaient quatre essais (dont un doublé pour Lovobalavu) pour reprendre largement les devants. En seconde période, trois nouveaux essais venaient émailler cette rencontre digne d'un match de rugby à 7 par moments. Cette victoire (43-35) des Bayonnais leur permet de revenir à trois points du FCG avant la dernière journée, qui verra l'Aviron se rendre à Toulouse et Grenoble recevoir Lyon. Anecdotique ? Certainement. Sauf si, en fin de saison, la 13e place devait être synonyme de maintien en cas de relégation administrative d'un autre club du Top 14. Quand on sait que l'avenir du Stade Français reste à ce jour très incertain...

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages