Rugby - Top 14 - Top 14 : Lyon s'impose sur le fil à Agen et monte sur le podium

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le LOU est parvenu à l'emporter à Agen (16-19) dimanche soir lors de la huitième journée du Top 14. Les Agenais, eux, n'ont toujours pas gagné et ne récoltent à domicile qu'un point de bonus défensif. Le match : 16-19 C'était le match de la dernière chance pour les Agenais, en autogestion depuis le coup de gueule de leur président, Jean-François Fonteneau, et la perspective d'un changement de staff technique, annoncé dans nos colonnes, avec l'arrivée imminente du trio Sonnes-Narjissi-Mirande. Une rencontre que les coéquipiers du flanker Romain Briatte n'ont jamais été capables de maîtriser, malgré la bonne volonté apparente et leur engagement sans faille, comme en témoigne l'essai du regret qu'ils inscrivirent à deux minutes de la fin par Falatea. lire aussi Le film de Agen-Lyon
Face à eux, les Lyonnais ont fait preuve de sérénité, accélérant juste quand c'était nécessaire, comme sur le magnifique essai d'Arnold (36e, 6-13) en bout de ligne suite à une percée de Mignot échappant à quatre défenseurs après avoir surgi au coeur d'une combinaison d'attaque huilée. Ce break fut déterminant et permit au LOU de rester clairement en tête avec une dizaine de points d'avance. lire aussi Les résultats de la 8e journée
Ce petit matelas fut suffisant pour tenir Agen, bien terne, à distance. On attendant une révolte des derniers, et ce fut une rencontre un peu plan-plan et de sursaut il n'y eut que quelques attaques disparates. Le seul point fort lot-et-garonnais - la mêlée - n'offrit pas une plateforme assez franche pour déstabiliser des Lyonnais qui, sans être transcendants loin de là, jouèrent leur partition sans trop de fausses notes, même s'ils se firent une petite frayeur en toute fin de rencontre, menacés d'un match nul ou d'une défaite pour n'avoir pas su préserver leur en-but jusqu'au bout. 8 Le nombre de défaites successives des Agenais depuis le début de la saison, en autant de matches disputés. Le SUA est bon dernier. Le fait : l'imprécision agenaise trop pénalisante C'est à cause d'une somme de petites fautes de mains (14 en-avants) et de placements que les Agenais, par ailleurs plutôt solides en mêlée, ne sont pas parvenus à franchir la défense lyonnaise. Aussi pénalisés au sol et dans les airs, les Lot-et-Garonnais n'ont pas pu enchaîner et accélérer leurs mouvements, ni dynamiser leur attaque par des soutiens convergents, nonobstant un essai en force dans les ultimes minutes. lire aussi Le classement du Top 14