Rugby - Top 14 - Top 14 : Bordeaux-Bègles surprend Toulouse dans le derby du sud-ouest

L'Equipe.fr
En l'emportant (20-11) samedi soir face au Stade Toulousain, l'Union Bordeaux-Bègles se replace dans la course à la phase finale. Pour Toulouse, en revanche, il semble que ce soit définitivement compromis.

En l'emportant (20-11) samedi soir face au Stade Toulousain, l'Union Bordeaux-Bègles se replace dans la course à la phase finale. Pour Toulouse, en revanche, il semble que ce soit définitivement compromis.Le match : 20-11Le vaincu de ce sommet du Sud-Ouest était quasiment assuré de ne pas disputer la phase finale, cette saison. Ce sera donc Toulouse, battu 20-11 alors qu'il avait dominé ce match pendant une heure. Mais la fin lui fut fatale. Pourtant bien en place, ambitieux dans le jeu, le Stade Toulousain s'est endormi sur ses lauriers, et s'est laissé déborder, incapable d'assurer dans les derniers instants les petits détails qui font les victoires d'importance.Tout avait pourtant commencé pour le mieux, côté toulousain, avec des relances, des initiatives et de beaux mouvements qui débouchaient sur un but (4e) et un essai (10e, 0-8). Il fallait attendre un quart d'heure pour voir l'UBB se mettre en jeu par à-coups mais sans jamais parvenir à franchir le rideau défensif toulousain bien étalé. Après les échecs de Madigan au pied, l'UBB encaissait un dernier temps fort toulousain en première période et Doussain voyait son drop heurter par l'extérieur le poteau.Le film du matchDevant à la pause (3-8), appliquant sa règle des 3 S (serein, solidaire, serré) le Stade Toulousain continuait à aller de l'avant, plutôt joliment même, et prenait un peu d'avance (3-11) avec un deuxième but de Doussain (43e). Ses internationaux, Baille, Maestri et Doussain, donnaient le ton, agressifs sur la ligne. Sa mêlée lui permettait une assise durant les périodes difficiles. Mais voilà, les Girondins montaient petit à petit en puissance, surtout après l'entrée de Baptiste Serin à l'ouverture à la place de Ian Madigan.C'est d'ailleurs, lui, Serin, qui permettait à l'UBB de revenir à deux points (9-11) d'un but de pénalité (62e) réussi après le temps imparti sans que l'arbitre ne s'en aperçoive. Il en passait un autre à la 67e et l'UBB prenait la tête (12-11) pour la première fois de la partie. Une aubaine que les Girondins n'allaient pas laisser passer, gagnant mètre par mètre pour enliser leur adversaire, et bonifiaient même encore au pied (72e, 15-11) cette mainmise, conclue par l'essai de Lesgourgues (76e) sur une relance pleine de culot.Le joueur : Maxime Médard avec la manièreDéjà contre Lyon, la semaine dernière, il avait été princier en attaque. Samedi soir, l'arrière international (47 sélections entre 2008 et 2016) a été déterminant en début de match. Il lança la première contre-attaque et inscrivit l'essai de son équipe à la 10e minute. Mis à part un contre en début de seconde période, la performance de Maxime Médard a été remarquée. Il n'a jamais cessé d'attaquer. A 30 ans, Il est au sommet de son art.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages