Rugby - Top 14 - Toulon victorieux de Bordeaux-Bègles en Top 14

·2 min de lecture

Court mais important succès du RCT (25-19), samedi à Mayol, face à l'UBB qui permet aux Varois, à une journée de la fin du Championnat, de rêver d'une place dans le top 6 pour disputer la phase finale. Le match : 25-19 Véritable match de phase finale que cette rencontre à Mayol entre deux équipes qui alignaient leur composition type : Bordeaux-Bègles pour viser une place dans les deux premiers au classement, Toulon pour intégrer le top 6. Après une petite algarade (11e) qui racontait la tension palpable, les Girondins firent le jeu autour de leur pack compact et percutant tandis que Toulon, bousculé sur un ballon porté derrière lequel l'UBB inscrivait son essai (17e), misait beaucoup sur les relances. Mais la rigueur girondine ne permettait pas aux Varois de respirer. Et il fallut attendre la seconde période pour que le RCT prenne l'avantage au score (12-11, puis 15-11) en bonifiant l'indiscipline bordelaise. Mais alors que Toulon semblait s'installer enfin dans son match, l'UBB accéléra collectivement en multipliant les temps de jeu et parvint à revenir (66e, 15-14). lire aussi Le film de Toulon - Bordeaux-Bègles La mêlée toulonnaise s'imposa dans l'épreuve de force quand les visiteurs se retrouvèrent en infériorité numérique (61e, carton jaune contre Lachaise pour faute délibérée) et l'ouvreur Louis Carbonel bonifia l'effort de son pack (68e, 18-14) avant que Facundo Isa parvienne à marquer l'unique essai de son équipe (75e, 25-14). Mais l'UBB n'avait pas dit son dernier mot. Sur une ultime poussée, Lamothe marquait en force (80e), copie conforme du premier essai girondin, tandis que juste avant la sirène, l'ouvreur remplaçant Ben Botica manquait la transformation et ainsi l'occasion pour son équipe de revenir de Mayol avec un point de bonus défensif, précieux en vue de la qualification directe pour les demi-finales. 100 Le pourcentage de réussite de l'ouvreur international et buteur toulonnais Louis Carbonel (7/7). Le fait : Toulon en délicatesse offensive Il leur fallut attendre la 75e minute pour inscrire leur premier et seul essai. Jusque-là, les Varois avaient été très maladroits chaque fois qu'ils avaient été tranchants, c'est-à-dire à la 5e, 14e, 33e et 72e. Sans parler d'un lancer gâché par Etrillard à la 48e lors d'une pénaltouche bien placée et un autre ballon porté contré à la 62e. Autant d'imprécisions qui plombèrent la performance d'une équipe toulonnaise bien fade. On pourra aussi, dans un autre registre, évoquer l'occasion manquée d'un doigt par l'ailier Dakuwaqa (43e) dans l'en-but girondin sur un contre au pied. lire aussi Le classement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles