Rugby - Top 14 - 16e j. Toulouse de justesse

L’équipe
Rugby - Top 14 - 16e j. Toulouse de justesse
.

Afficher la photo

Toulouse s'est appuyé sur la puissance de Louis Picamoles pour s'en sortir face au BO. (L'Equipe)

Pas sereins, les Toulousains ont failli se faire coiffer sur le fil par un BO tonique et sans complexe. Ils ont gagné de justesse (19-14).Malmenés par les critiques après leur élimination en Coupe d’Europe, secoués en interne par la polémique autour de Servat, entraîneur-joueur, décidé à retrouver le terrain, les Toulousains, fébriles, ne se sont pas rassurés devant leur public par ce succès étriqué sur Biarritz (19-14), émaillé d’offensives sporadiques, de tirs manqués et de multiples fautes de mains, comme face au Leicester. Quant aux Biarrots, venus à Ernest-Wallon pour valider leur travail effectué par le duo Faugeron-Rodriguez, ils méritent mieux qu’un bonus défensif.

D’entrée de jeu, Toulouse met pourtant les choses au(x) point(s). Un but de Lionel Beauxis (3e) et un groupé-pénétrant dynamique pour l’essai en force de Louis Picamoles (5e), donnent des couleurs au jeu toulousain. Le manager Guy Novès, d’une petite tape amicale sur le sommet du crâne de son adjoint, William Servat, salue le travail bien fait, vite fait, comme s’il n’y avait plus aucun problème au sein du club.Mené 13-0 (9e) sous les yeux de son président, Serge Blanco, qui doit penser à ce qu’une sélection basque pourrait donner face à la plus belle armada du rugby français, Biarritz subit les impacts. Comme Trinh-Duc (Montpelier) et Parra (Clermont) avant eux, Lauret (Biarritz) et Picamoles (Toulouse) sont au sol, touchés. Alerte pour les Bleus après le forfait de Brice Dulin. L’ouragan rouge et noir passé, Biarritz ouvre son compteur (27e, 13-3) par un but de Julien Peyrelongue. La mêlée basque met Toulouse en difficulté, les avants s’engouffrent dans l’axe, Harinordoquy perce, Lesgourgues récupère un ballon perdu par Dusautoir en touche, s’évade sur 80m le long de la ligne de touche mais trébuche devant l’en-but, ralenti par Poitrenaud. Heureusement, Barcella veille et décale Peyrelongue pour l’essai en coin (33e, 13-8). Le match est relancé.Piqués au vif et certainement recadrés par Guy Novès dans le vestiaire, les Toulousains repartent plein d’allant. Beauxis manque un drop face aux poteaux (45e) au moment où le flanker biarrot Wencelas Lauret quitte le terrain, groggy. Une superbe relance toulousaine faite de passes au cordeau place Beauxis en position de but (52e, 16-8) pour récolter le bonus défensif. Claqué à la cuisse droite, l’ailier droit toulousain Vincent Clerc rejoint le vestiaire à l’heure de jeu et laisse Maxime Médard, appelé le matin par le staff bleu pour remplacer Dulin dans les 33, jouer sa carte à l’aile. L’ailier biarrot Brew vendange dans l’en-but l’essai immanquable (64e) au moment où la mêlée basque fait reculer l’imposant pack toulousain. Peyrelongue puis Yachvili passent chacun un but au plus fort de la domination biarrote (16-14) tandis que Médard reçoit un carton jaune. McAlister conclut au pied un match débridé, que les Toulousains n’ont jamais maitrisé.

Nous sommes désolés que ce commentaire vous ait déplu. Pouvez-vous expliquer pourquoi ci-dessous ?

Vous êtes sûr ?
Échec de l’évaluation. Réessayez.
Échec de la demande. Réessayez.
Nous ferons la promotion des commentaires constructifs et spirituels en les plaçant en haut pour que tout le monde puisse les voir !
Nous ne pouvons pas charger les commentaires pour l’instant. Réessayez.
  • Sergio Conceiçao, la méthode forte

    Sergio Conceiçao, la méthode forte

    À la Jonelière, la lumière reste allumée du matin au soir. Si le FC Nantes n'est pas vraiment un élève modèle en matière d'économie d'énergie, la faute en incombe d'abord à... Sergio Conceiçao.... … Suite »

    LeParisien.fr - il y a 10 minutes
  • Bauloise Haufor, en « vingt » ?

    Bauloise Haufor, en « vingt » ?

    Avec 19 victoires depuis le 1er novembre à Vincennes, le Mayennais Christian Bigeon fait partie du quarté de tête des meilleurs entraîneurs du meeting. Comme souvent en réalité. Grâce à la bonne et... … Suite »

    LeParisien.fr - il y a 10 minutes
  • Christophe Autret, le Brestois qui défie... Brest

    Christophe Autret, le Brestois qui défie... Brest

    Avec Alexandre Coeff, Christophe Autret sera le seul « vrai Brestois » ce soir sur la pelouse de Bondoufle pour le 32e de finale de la Coupe de France opposant Fleury à Brest. Mais, alors que le... … Suite »

    LeParisien.fr - il y a 10 minutes
  • Alec Georgen, l'élève modèle

    Alec Georgen, l'élève modèle

    Il a signé pro à 16 ans, est passé par toutes les équipes de France jeunes et sa carrière est gérée par l'agent de Zlatan Ibrahimovic. Alec Georgen, aujourd'hui âgé de 18 ans, est programmé pour... … Suite »

    LeParisien.fr - il y a 10 minutes
  • En route pour le Racing Paris FC

    En route pour le Racing Paris FC

    La fusion entre le Paris FC (National) et le club féminin de Juvisy (D 1), que nous révélions dans nos éditions de samedi, n'était peut-être que la première phase d'un projet encore plus ambitieux.... … Suite »

    LeParisien.fr - il y a 10 minutes