Rugby - Top 14 - Toulouse tombe chez lui contre Bayonne une semaine avant la finale de Coupe d'Europe

·2 min de lecture

À une semaine de la finale de Coupe d'Europe contre La Rochelle, le Stade Toulousain, largement remanié, s'est incliné à Ernest-Wallon face à l'Aviron Bayonnais (28-32), à l'occasion de la 24e journée du Top 14. Les Basques quittent la zone rouge. Largement remanié en vue de la finale de Coupe d'Europe contre La Rochelle la semaine prochaine, le Stade Toulousain s'est fait surprendre chez lui, à Ernest-Wallon, par l'Aviron Bayonnais, à la chasse aux points pour assurer son maintien. Même s'ils avaient plutôt bien commencé la rencontre avec deux essais rapides par Iosefa Tekori (7e) puis Thomas Ramos (15e), les Rouge et Noir ont balbutié leur rugby. lire aussi Le film de Toulouse - Bayonne Bayonne a profité au maximum des approximations adverses. Les trois-quarts basques s'en sont donné à coeur joie pour inscrire deux magnifiques essais. Aymeric Luc a conclu une contre éclaire, bien mis sur orbite par son capitaine Peyo Muscarditz (21e). Puis Rémi Baget a été adroit pour capter un joli jeu au pied de Maxime Lafage (25e). Le demi d'ouverture de l'Aviron a d'ailleurs fait preuve d'un joli sans froid pour convertir l'indiscipline toulousaine en points (19 pts, 7/7), avant de sortir sur blessure. Si les hommes d'Ugo Mola avaient su passer devant au score juste avant la pause (21-20) grâce à la puissance de Selevasio Tolofua (38e), Bayonne n'a pas paniqué. lire aussi Classement du Top 14 Dès la reprise, ce sont les protégés de Yannick Bru qui ont mis la main sur la rencontre, patiemment et calmement. À coups de pénalités, l'Aviron a pris les devants, profitant même de 11 points d'avance à deux minutes de la fin (21-32). L'ailier toulousain Dimitri Delibes a marqué l'essai de l'espoir pour le Stade mais les Bayonnais ont assuré en défense pour ne pas laisser échapper la victoire. Grâce à ce succès autoritaire, l'Aviron quitte la 13e place, synonyme de barrage, et prend trois points d'avance sur son concurrent principal pour le maintien, la Section Paloise. De son côté, Toulouse, leader du Top 14, ne s'est pas rassuré, une semaine avant la finale de Coupe d'Europe. Mais il a au moins pu reposer ses cadres en vue du rendez-vous de Twickenham le 22 mai. lire aussi Calendrier/resultats

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles