Rugby - Top 14 - Toulouse victorieux de Clermont, qui n'est pas assuré d'être qualifié en phase finale du Top 14

·2 min de lecture

Malgré son succès (36-27) face à l'ASM, samedi soir en clôture de la 25e journée de Championnat, le Stade Toulousain n'est toujours pas certain de disputer directement une demi-finale. Les Clermontois, eux, ne sont toujours pas qualifiés en phase finale. Le match : 36-27 Une semaine après son sacre, le champion d'Europe est parvenu, non sans difficulté, à l'emporter sur sa pelouse d'Ernest-Wallon, samedi soir, en clôture de la 25e journée du Championnat. Et ce même si Clermont a réalisé une entame sidérante, ne ralentissant jamais le rythme, si ce n'est autour de l'heure de jeu, baisse de régime associée à une séquence d'indiscipline qui permit aux Toulousains de prendre un petit avantage au score. Les Clermontois avaient ouvert les hostilités d'entrée de match et leur ailier Damian Penaud (7e) inscrivit sur une récupération le premier essai après deux tentatives infructueuses. Puis le deuxième en force par leur talonneur Fourcade (19e), intenable. Mais leurs buteurs n'étaient pas en veine... De son côté, prit à froid, Toulouse se mit dans le match au fur et à mesure, plantant deux essais (25e, 27e) très contrastés pour mener 17-10. lire aussi Le film de Toulouse-Clermont Mais les débats, comme le score, redevinrent équilibrés, les deux équipes se retrouvant à égalité (24-24) en début de seconde période avant que Toulouse ne prenne les devants, profitant de l'indiscipline auvergnate (57e, 30-24). La fin de match resta très incertaine, Morgan Parra ayant réduit l'avantage toulousain (65e, 30-27). Mais finalement personne n'y trouva son compte : ajoutant deux buts de pénalité (72e, 75e), Thomas Ramos scella la victoire. Mais elle laissa des regrets. En effet, battu, Clermont n'a pas assuré sa qualification en phase finale et, victorieux sans bonus offensif, Toulouse, qui reste leader, n'est pas pour autant certain d'être directement qualifié en demi-finale. 100 Le pourcentage de réussite de l'ouvreur international toulousain Thomas Ramos, soit 8 sur 8. Le fait : un sommet très offensif Sept essais, soit quatre pour les Toulousains et trois côté auvergnat. Cette rencontre de clôture fut très ouverte, parfois spectaculaire, jamais décevante et longtemps incertaine, l'ASM se plaçant en position de l'emporter, même mené 30-24 à l'heure de jeu. L'arbitre, M. Cardona, refusant aux Toulousains - et c'est bien dommage - un magnifique essai de plus de soixante-dix mètres pour un en-avant imaginaire (62e). lire aussi Le classement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles