Rugby - Top 14 - UBB - Christophe Urios, manager de Bordeaux-Bègles : « Il fallait gagner ce match »

·3 min de lecture

Christophe Urios, manager de l'UBB, s'est réjoui de la victoire de son club face à Montpellier (57-9), ce mardi, dans le match en retard de la 22e journée de Top 14. Il se projette également sur la confrontation face à Toulon, samedi. Christophe Urios (manager de Bordeaux-Bègles, vainqueur de Montpellier (57-9), ce mardi) : « Il fallait gagner ce match, on avait évidemment imaginé le gagner avec le bonus même s'il ne faut jamais le dire. Le groupe a été sérieux, on n'a pas été flamboyants ni incroyables et je trouve que c'est une preuve que l'on avance dans des matches pas faciles à aborder. Finalement on a gardé le tempo. À l'issue de notre défaite en Coupe d'Europe (21-9 contre Toulouse), la mission était de prendre 18 points en quatre matches. Il me semblait qu'avec 18 points, on ne serait pas loin d'être qualifiés et après on avait deux cartouches derrière, Toulon et la réception de Toulouse. On a fait 19 points, on n'est pas encore qualifiés, on peut l'être dès vendredi soir sans jouer. On va se poser et on va voir. Mais l'appétit vient en mangeant, et je sais de quoi je parle (rire). Il faut bien gérer ce match à Toulon qui est une échéance capitale pour eux. S'ils ne nous battent pas, ils ne se qualifieront pas. » lire aussi Philippe Saint-André (Montpellier) : « Je préfère ne rien dire sinon je vais m'énerver » Jefferson Poirot (pilier et capitaine de Bordeaux-Bègles) : « La qualification n'est pas officielle, c'est un peu pénible (sourire). J'aurais aimé le dire ce soir mais ce n'est pas encore le cas. On va attendre un petit peu et j'espère que dès le week-end prochain, on pourra dire que l'UBB va vivre la phase finale. Ce genre de match n'est jamais facile. Quand on a une équipe présumée plus faible ou remaniée en face, ce n'est jamais facile de rester dans son jeu, dans son système, de continuer à mettre des points parce qu'au bout d'un moment, on s'enflamme. Je suis assez content de l'enchaînement des deux matches (avec Agen), on s'est comportés en tant qu'équipe, on a mis notre jeu en place, on a beaucoup joué dans l'avancée. C'était important de faire des matches aboutis même s'il y a eu des bribes d'enflammade à certains moments. On se penchera dès demain sur les deux derniers matches (à Toulon et contre Toulouse). Tout ce que je peux vous dire c'est qu'on veut se qualifier. Il nous manque un point. On va essayer de réaliser la meilleure fin de saison possible et rester coller au duo de tête. Il faut rester à notre place. On va d'abord sécuriser cette troisième place, ou la quatrième au minimum, et on verra ce qu'il se passera. On ne s'interdit rien. On doit assurer le top 6, et si on peut faire mieux, on le fera. » lire aussi Le classement du Top 14