Rugby - Top 14 - UBB - Guido Petti (UBB) convoqué lui aussi à son retour en France pour des tweets discriminatoires et xénophobes

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Le deuxième-ligne argentin devra s'expliquer à son retour dans son club, l'Union Bordeaux-Bègles, pour des tweets discriminatoires et xénophobes ayant conduit à sa suspension provisoire avec sa sélection. Au coeur de la tempête, comme ses partenaires argentins Pablo Matera et Santiago Socino, Guido Petti devra s'expliquer à son retour en France devant ses dirigeants, a réagi par communiqué l'Union Bordeaux-Bègles, son club. Le Stade Français, club où évolue le troisième-ligne et capitaine des Pumas, avait indiqué la même chose plus tôt dans la journée.

lire aussi Les Pumas dans la tourmente Pablo Matera et Santiago Socino et Guido Petti ont été suspendus à titre provisoire par l'Argentine pour « des propos discriminatoires et xénophobes » tenus dans des tweets publiés entre 2011 et 2013 sur le réseau social. « Les propos tenus sont complètement contraires aux valeurs prônées par l'Union Bordeaux Bègles, qui s'est construite dans le respect et la multiculturalité, et nous les condamnons fermement. Nous tenons aussi à exprimer notre surprise, car ces tweets sont à l'opposé du garçon équilibré et irréprochable que nous avons accueilli à l'UBB en début de saison. Notre joueur a publiquement exprimé ses excuses, et sera entendu par la direction du club dès son retour en Gironde », indique l'UBB dans son communiqué.