Rugby - Top 14 - UBB - Jefferson Poirot (UBB) : « On est passés à côté » contre La Rochelle

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le capitaine de l'UBB, Jefferson Poirot, battu à domicile par La Rochelle (11-26) ce samedi, a regretté la défaillance collective bordelaise, notamment trop passive dans les rucks. « Quel est votre sentiment à l'issue de cette défaite concédée à domicile contre La Rochelle ?
Il y a de la frustration... mais même pas, on n'a pas fait ce qu'il fallait. Il y a en fait plus de déception. On n'a pas réussi à contrôler le match. On a souvent perdu les ballons dès qu'on a produit plusieurs temps de jeu. On s'attendait à ce genre de matches, on était prévenus, c'est ce qu'ils nous avaient proposé au match aller. On est passés à côté, notamment sur le jeu au sol. C'est décevant de notre part. On va la fermer et repartir travailler. lire aussi Calendrier/résultats de la 20e journée C'est une rechute ?
C'est rageant de faire les mêmes erreurs, des fois on est un peu trop scolaires, on cherche trop à être droits dans la règle, on ne joue pas avec les limites. Eux nous mettaient de la pression dans les rucks. Les matches qui nous attendent seront de très haut niveau. Il faut les féliciter, on est très loin de ce qu'on a pu montrer ces derniers mois. Il faudra progresser rapidement, notamment sur ce jeu au sol où on a été catastrophique. « On n'a pas ''switché'' dans ce mode guerre de tranchée » Vous aviez pourtant réalisé une bonne semaine de travail à l'entraînement...
On fait de bonnes semaines, on s'entraîne bien, mais on perd un peu le fil sur le match. On est peut-être trop consommateur dans ce qu'on fait dans la semaine. Et en match, ce n'est pas un boudin sur un ruck qu'on a en face de nous. Si tu ne sors pas le mec en face, tu perds le ballon. lire aussi Le classement du Top 14 C'est un problème d'état d'esprit ?
On n'a pas ''switché'' dans ce mode guerre de tranchée qu'il faut avoir pour jouer les phases finales. Peut-être qu'on pense qu'en récitant notre rugby, qu'en plaçant des actions, ça va passer, mais on n'y est pas dans l'engagement. On s'est brûlés, on va réagir. Vous pouvez nous faire confiance là-dessus. On aura les clefs pour répondre dans l'engagement. On l'a payé cher aujourd'hui, ça nous servira de leçon, ça nous servira pour la suite. On a brûlé notre joker, on avait un peu d'avance sur les équipes derrière, il va falloir batailler pour rester à notre place qui est 5e aujourd'hui. »