Rugby - Top 14 - UBB - Une rentrée en ordre dispersé pour Bordeaux-Bègles

·3 min de lecture

Entre les internationaux, le Rugby Championship et les blessés, l'UBB disputera, comme de nombreuses autres équipes de Top 14, la première journée de Championnat le 4 septembre avec un effectif amoindri. Le point sur les différentes dates de retour. Deux mois après la défaite frustrante contre le Stade Toulousain (21-24) en demi-finales du Top 14, l'UBB a fait son retour sur les terrains vendredi, avec son premier match amical contre les promus du Biarritz Olympique (28-7) pour couronner une préparation entamée fin juillet. « J'ai la sensation qu'on est repartis sur de bonnes bases. On fait les efforts, tout le monde connecte vite. On est vite revenus sur le même rythme que la saison dernière », a assuré ce lundi le capitaine bordelais Jefferson Poirot, lors de la conférence de presse de rentrée de l'UBB. À cette occasion, le manager Christophe Urios a fait le point sur son effectif. Et comme de nombreuses équipes de Top 14, le vestiaire bordelais est loin d'être au complet. Ceux qui sont partis disputer la tournée d'été en Australie ne sont pas encore disponibles. Cameron Woki pourra disputer la deuxième journée de Top 14, contre le Stade Français (11 septembre). En revanche, Romain Buros, qui a été retenu avec les Bleus mais qui n'a joué aucun match, pourra être aligné dès la première journée. Cyril Cazeaux, qui s'est blessé à la cheville avant le dernier test contre les Wallabies, est en phase de reprise et ne pourra pas être de retour avant la réception du Stade Français. Les autres internationaux rentreront eux aussi en ordre dispersé. Le pilier tongien Ben Tameifuna fera son retour à l'entraînement lundi. Les Argentins (Guido Petti, Santiago Cordero) reviendront à Bordeaux début octobre. Quant au talonneur sud-africain Joseph Dweba, il bénéficiera de congés début octobre et manquera donc aux Bordelais pendant encore plusieurs semaines. À la recherche d'un joker médical L'UBB ne pourra pas non plus compter sur son jeune demi de mêlée Jules Gimbert (23 ans), victime d'une rupture des ligaments croisés lors de la première étape du Super Sevens. Le club béglais est donc à la recherche d'un joker médial. Une condition : qu'il soit JIFF (joueur issu de la formation française), a indiqué Urios, avant d'ajouter que la recherche n'était « pas simple ». Geoffrey Cros, qui était proche du retour après une grave blessure au genou en novembre dernier, restera lui éloigné des terrains pendant encore quatre à six semaines. L'ailier a de nouveau été touché au genou à l'entraînement. Le manager bordelais est également revenu lundi sur le départ de Scott Higginbotham. Arrivé à Bordeaux en 2019, le troisième-ligne australien a été l'une des pièces maîtresses des deux dernières saisons de l'UBB. En fin de contrat en juin dernier, il n'a pas été prolongé, ce qui avait soulevé quelques interrogations. « Ça a été un crève-coeur », a assuré Urios. « Au-delà de sa performance remarquable en demi-finales et de la qualité du mec, ça a été dur. Mais en même temps, il avait décidé d'arrêter sa carrière, et ce même si le téléphone a drôlement sonné après la demi-finale. On avait peur que ce soit l'année de trop », a-t-il développé. Un temps à la recherche d'un troisième-ligne supplémentaire, l'UBB a finalement abandonné cette piste. Avant la reprise du Top 14, les Bordelais disputeront un deuxième et dernier match de préparation contre la Section paloise, jeudi (19 heures). lire aussi Le calendrier du Top 14 lire aussi Toute l'actualité du rugby

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles