Rugby - Top 14 - USAP - Injures sexistes sur une arbitre à Perpignan lors du match face à Castres

·1 min de lecture

L'USAP a été convoqué par la Commission de discipline de la LNR suite à des injures sexistes proférées par un supporter perpignanais à une arbitre lors du match de la 13e journée perdu contre Castres, dimanche. Le club de Perpignan a été convoqué par la Commission de discipline de la Ligue nationale de rugby pour la troisième fois cette saison, « à la suite d'un incident survenu lors de la rencontre Perpignan-Castres », dimanche dernier, à l'occasion de la 13e journée du Top 14. Selon Actu Perpignan, un supporter catalan aurait proféré des insultes sexistes à la cinquième arbitre du match, Mme Doriane Domenjo, après la défaite de l'USAP à Aimé-Giral (19-20). Cet incident a été inscrit sur le rapport du match par le représentant fédéral, conduisant à la convocation devant la Commission de discipline. Celle-ci se réunira le 5 janvier pour se prononcer.

L'USAP a publié un communiqué mardi pour dénoncer les propos du supporter : « Le club condamne fermement les injures d'un spectateur auprès des acteurs de la rencontre. Depuis plusieurs matches au stade Aimé-Giral, nous déplorons certains comportements, contraires aux valeurs de respect et de convivialité qu'incarnent le rugby et l'USAP. » « Nous condamnons ces agissements qui donnent une mauvaise image de notre public et de notre club, et qui n'ont rien à faire dans notre stade », poursuit l'USAP sur son site. Le club est déjà passé deux fois devant la Commission de discipline cette saison, après l'utilisation d'un fumigène par un supporter lors du match face à Biarritz (33-20, 2e journée), et après l'entrée d'un spectateur sur la pelouse lors de la victoire contre Clermont (26-24, 11e journée). lire aussi Calendrier et résultats du Top 14

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles