Rugby - Tournoi - Bleus - Après le forfait de Teddy Thomas, qui va jouer à l'aile droite des Bleus face à l'Irlande ?

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

L'encadrement de l'équipe de France va devoir choisir quel joueur remplacera Teddy Thomas sur une aile face à l'Irlande, samedi au Stade France. Quatre solutions existent. Teddy Thomas était l'éternel revenant qui jouait gros. Titularisé face au pays de Galles samedi dernier au Stade de France, l'ailier du Racing 92 a perdu sa place pour la réception de l'Irlande en clôture du Tournoi des Six Nations. Mais sa performance n'est pas en cause. Le Racingman a été touché à un ischio-jambier et doit déclarer forfait. Il a été remplacé par un demi d'ouverture, Matthieu Jalibert, a annoncé ce mardi l'encadrement des Bleus. Très bon offensivement et auteur d'un essai, Thomas semblait avoir gagné le droit d'enchaîner. Le sélectionneur Fabien Galthié va donc devoir réorganiser sa ligne d'attaquer. Première pour Arthur Retière ou Gabin Villière ? La solution la plus évidente serait de remplacer Thomas poste pour poste, c'est-à-dire par un pur ailier. Le Rochelais Arthur Retière et le Toulonnais Gabin Villière (qui avait été appelé pour remplacer Jalibert dans un premier temps) répondent à cette problématique. Le premier est un vrai finisseur. Il compte quatre essais en quatre journées de Top 14, dont un triplé, il est vrai, face à Castres. Le deuxième n'a pas marqué en Championnat mais peut se targuer d'un joli doublé en demi-finale de Challenge Cup face à Leicester avec Toulon. Retière, dix centimètres de moins que Villière sous la toise, est un vrai relanceur, un joueur d'appuis et de vitesse, mais pas forcément le plus à l'aise sous les ballons hauts. L'Irlande aimant user et abuser du jeu au pied de pression et d'occupation, cela pourrait le desservir au moment où l'encadrement des Bleus fera son choix. Sur son début de saison avec Toulon, Villière a montré plus de garanties dans ce domaine-là. Il aime également venir près des rucks pour offrir des solutions offensives et gratter des ballons en phase défensive. « Je me retrouve bien dans ce profil d'ailier qui aime le combat, qui va aider l'équipe dans les rucks, dans toutes les zones de contact, chercher des plaquages. J'apprécie particulièrement mon rôle défensif », confiait-il à L'Équipe il y a quelques semaines. Fickou, de nouveau décalé à l'aile ? En titularisant Arthur Retière ou Gabin Villière, Fabien Galthié ferait de toute façon le choix d'un joueur à zéro sélection. Si l'expérience est un critère prioritaire, deux autres solutions pourraient s'offrir à lui. Et l'une d'elles avait déjà été expérimentée cet hiver lors du Tournoi. Le centre du Stade français Gaël Fickou avait été titularisé à l'aile lors du déplacement victorieux au pays de Galles (23-27) et lors de la défaite en Écosse (28-17). À chaque fois, Fickou avait disputé l'intégralité de la rencontre. La paire de centres était alors composée du Montpelliérain Arthur Vincent et du Racingman Virimi Vakatawa. Ce dernier est évidemment indéboulonnable au centre. Si l'encadrement des Bleus souhaite absolument miser sur la continuité avec la paire Fickou-Vakatawa, Arthur Vincent pourrait être la dernière solution à l'aile. Il avait d'ailleurs occupé ce poste en équipe de France en cours de jeu lors du déplacement au pays de Galles pendant le Tournoi. Teddy Thomas avait alors été remplacé par Matthieu Jalibert, lequel s'était installé à l'ouverture, décalant Romain Ntamack au centre et donc Arthur Vincent à l'aile.