Rugby - Tournoi - Bleus - Arthur Vincent, après la victoire des Bleus contre Galles : « Un truc de dingue »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Entrés dans cette fin de match dingue face aux Gallois (32-30), Arthur Vincent et Anthony Jelonch avaient du mal à décrire leurs émotions. Mais ils se tournaient déjà vers le match contre l'Écosse avec un titre à aller chercher, vendredi (21 heures) au Stade de France. Arthur Vincent, centre du XV de France, après la victoire contre le pays de Galles (32-30) : « Sur cette dernière passe (pour l'essai décisif de Brice Dulin), j'étais dans ma bulle, il fallait rester concentré et s'appliquer. J'ai encore du mal à réaliser ce qu'on vient de faire. C'est difficile de mettre des mots sur cette émotion, c'est une explosion de joie pour tout le groupe, que du bonheur. Sur la fin du match, on est resté déterminé, on y a cru jusqu'au bout avec les mots de nos leaders, de Charles (Ollivon, le capitaine). lire aussi Les notes de France - Galles : Charles Ollivon a sonné la révolte On n'a rien lâché. Il y avait de la frustration sur ces essais refusés vu la débauche d'énergie mais il fallait vite passer à autre chose et transformer cette frustration en bonne énergie. C'est un truc de dingues, un match exceptionnel mais il faut vite redescendre pour basculer sur le prochain match contre l'Écosse. C'est un énorme challenge qui se présente à nous avec un truc fabuleux à aller chercher. » lire aussi Les chiffres de France-Galles Anthony Jelonch, troisième ligne du XV de France : « On est mené de 10 points mais on savait qu'on avait l'équipe pour gagner le match, on l'a démontré et on est tous très fiers. Il y avait une grosse émotion à la fin du match, mais il va falloir redescendre assez vite car il faudra gagner de 20 points au moins la semaine prochaine et il faudra être bons offensivement et meilleurs défensivement. lire aussi Fabien Galthié : « Une piscine de bonheur » C'était une émotion très forte sur l'essai de Brice (Dulin), une délivrance, on se saute dans les bras. Tous les remplaçants ont fait une entrée de dingue. On a passé un bon moment dans le vestiaire mais on se dit que ça peut encore être plus beau la semaine prochaine. L'Écosse, ça va être dur, mais il faudra aller chercher un truc de grand. »