Rugby - Tournoi - Bleus - Cameron Woki, troisième-ligne de l'équipe de France : « J'ai tout mis en oeuvre pour que l'essai ne soit pas validé »

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Le troisième-ligne des Bleus reconnaît qu'il a tout fait pour éviter l'essai de Maro Itoje, samedi dernier à Twickenham, dans un match où les Anglais semblaient vraiment craindre l'équipe de France. C'est un essai qui a évidemment beaucoup fait parler samedi dernier. Dans les dernières minutes de la rencontre, l'Anglais Maro Itoje est entré dans l'en-but français en puissance et l'essai a été accordé après arbitrage vidéo. Un essai qui a offert la victoire au quinze de la Rose face aux Bleus à Twickenham (23-20). Cameron Woki « L'arbitre a pris une décision, il faut juste la respecter » En conférence de presse ce mardi après-midi, depuis Marcoussis, le troisième-ligne Cameron Woki, qui défendait sur le deuxième-ligne anglais, est revenu sur cette action : « Je n'ai pas envie de rentrer dans une polémique. Je pense que j'ai mis tout en oeuvre pour que l'essai ne soit pas validé. L'arbitre a pris une décision, il faut juste la respecter. » Titulaire lors de la défaite en finale de la Coupe d'automne des nations (22-19, a.p.), début décembre 2020, déjà à Twickenham, le troisième-ligne de l'UBB a cependant noté un changement dans la perception que se faisaient les Anglais des Bleus : « Les Anglais s'attendaient peut-être à un match moins dur l'automne dernier. Samedi, j'ai surtout vu qu'on était plus craints qu'en décembre. Ils ont été sérieux tout au long de notre préparation avant de nous affronter, ils étaient très humbles, ils étaient en garde, ils nous craignaient un peu. »