Rugby - Tournoi - Bleus - Fabien Galthié : « La notion d'expérience collective est essentielle au niveau international »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Fabien Galthié a dévoilé jeudi matin son quinze de départ face à l'Irlande samedi (21h05) pour clôturer le Tournoi des VI Nations. Le sélectionneur des Bleus a finalement décidé de titulariser Gaël Fickou à l'aile à la place de Teddy Thomas blessé. Il s'explique. Sur le choix de placer Gaël Fickou à l'aile : « Le premier élément est que la notion d'expérience collective est essentielle au niveau international. Le deuxième élément est que l'entraînement d'hier, a permis aux joueurs de gagner leur place. Enfin, le troisième élément est plus stratégique. On sait que Jonny Sexton utilise son pied pour mettre la pression sur notre aile. Gaël Fickou a cette expérience, on avait dû gérer même chose au Pays de Galles. Mais Arthur Retière est prêt, la preuve, il est sur le banc, il a gagné sa place. » Le choix de Bouthier à l'arrière qui ne s'est pas entraîné en début de semaine : « Tous les joueurs sont sujet à débat. Thomas Ramos a fait une très bonne entrée le week-end dernier et un bon entraînement hier. Il y a de l'émulation dans ce groupe, ce qui nous pousse à étudier les options de performance. » Fabien Galthié « Nous avons une équipe agressive et elle doit le rester. Après, c'est plus facile de freiner une équipe qui veut dévorer son adversaire que d'avoir une équipe sur la retenue » Sur l'indiscipline à rectifier : « Notre équipe a pris 16 pénalités face aux Gallois, mais quand on regarde le vestiaire adverse en fin de match, j'ai envie de dire que ce n'est pas si mal. On a une équipe agressive et elle doit le rester. Il n'y a pas de place pour le relâchement. Après, c'est plus facile de freiner une équipe qui veut dévorer son adversaire que d'avoir une équipe sur la retenue. Nous avons travaillé pour voir comment diminuer ces pénalités. On a identifié un secteur de jeu, un seul, où il faut un peu lever le pied. » Sur la possible victoire dans le Tournoi : « C'est assez simple. Nous avons autant de chances que l'Angleterre et l'Irlande. Mais nous cherchons surtout à être régulier. Nous avons performé contre Angleterre et nous avons été moyens en Italie. Nous avons performé au Pays de Galles et et nous avons perdu en Écosse. Nous avons performé face aux Gallois et là, point d'interrogation pour samedi. Nous voulons de la régularité. Il ne faut pas s'alourdir de suppositions. » lire aussi Le XV de France face à l'Irlande