Rugby - Tournoi - Bleus - Fabien Galthié après la défaite en Angleterre : « On s'est laissé un peu griser »

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

S'il soulignait que les Bleus étaient toujours en course pour le titre malgré la défaite en Angleterre (23-20) samedi, Fabien Galthié était évidemment déçu, regrettant certaines initiatives en première période et un manque de maîtrise en deuxième. « Quel est le premier sentiment qui domine à chaud après avoir cédé sur la fin ?
Je pense que l'équipe a fait un grand match mais il faut digérer ce dénouement, le match se joue dans les dernières minutes. Il y a deux sentiments mêlés mais on peut être fier des joueurs, c'est un match qui fait grandir. Nous voulions le gagner, nous pouvions le gagner mais il y a 2-3 moments clé qui font que... On peut finir plus confortablement ce match mais on tombe des ballons et on commet des fautes qui nous font reculer. L'équipe apprend...
lire aussi Le film du match Qu'est ce qui a manqué dans ce match pour l'emporter ?
On a la possibilité de se construire le match différemment notamment en fin de première avec ce ballon où on se fait pénaliser à deux mètres de la ligne (Haouas qui garde le ballon au sol à la 37e). C'est dommage car on doit finir dans l'en-but. Si on marque là... En début de match, les joueurs sont libres, certes, mais la zone d'occupation n'est plus efficace, plus efficiente et on y a perdu des points. Et puis il y a cette fin de match où on est trop pénalisés, ça nous fait reculer et on donne des ballons gratuits jusqu'à ce pick-and-go d'Itoje. lire aussi Les notes d'Angleterre - France : Taofifenua omniprésent, Dupont en demi-teinte Est-ce que vous avez perdu la bataille du coaching ?
On verra après le match mais il n'y avait pas de rythme en deuxième période... On verra les chiffres mais je pense qu'elle était moins rythmée que la première, plus saccadée. Eux, sur la fin de match, ils vont chercher la victoire, ils terminent mieux le match que nous, c'est clair.
« Basculer maintenant sur le pays de Galles » Pourquoi ne pas avoir fait rentrer Ntamack, Serin et Jelonch qui auraient pu apporter dans leurs registres ?
On avait prévu des options mais on a décidé de coacher par rapport au match. Tao (fifenua) avait mal au dos, on fait renter Cameron (Woki) pour garder une assise en touche à la place de Dylan (Cretin). Ces joueurs ont plutôt bien terminé le match. Mais ce n'est pas trop la fin de match qui me gêne mais les fautes, les ballons tombés, des lancements de jeu qui ne se concluent pas comme on le souhaiterait. On a aussi eu plus du mal à structurer nos positions défensives, notamment sur le dernier essai d'Itoje. lire aussi Les essais d'Angleterre-France Est-ce que cette défaite est plus frustrante par rapport à celle concédée en Écosse il y a un an ?
C'est très différent. En Écosse, on a joué à 14 sur 50 minutes, on avait fini loin. Là, on est devant jusque 3-4 minutes de la fin. Là, il y a ce goût de la défaite instantanée, c'est différent. Dans le vécu collectif, ça fait partie des matches qu'il faut accepter même si on les prépare tous pour les gagner. Il faut surtout s'en servir pour continuer à progresser. En première période, on a l'impression que vous avez perdu beaucoup d'énergie avec des initiatives individuelles...
C'est ça, on s'est un peu grisés. On a toujours les deux options dans notre camp, le pied ou tenir le ballon et c'est vrai qu'il y a une période où on y a laissé de l'énergie et des points. C'est juste, on s'est laissé un peu griser là-dessus. Est-ce que le positif, c'est de dire que vous pouvez encore gagner le Tournoi ?
Oui, c'est ce que j'ai dit dans le vestiaire, il faut retenir le positif, digérer ensemble et basculer maintenant sur le pays de Galles (samedi prochain). Ce match commence maintenant, d'abord en vivant la frustration ensemble puis en basculant sur le rendez-vous qui nous attend samedi. » lire aussi Calendrier et résultats