Rugby - Tournoi - Bleus - Fabien Galthié, après la défaite e la France contre l'Écosse : « C'est dur à encaisser »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le sélectionneur Fabien Galthié regrette le manque de maîtrise de son équipe à certains moments clés de la rencontre face à l'Écosse (23-27). « Qu'avez-vous ressenti au coup de sifflet final ?
Mon premier sentiment, c'est que c'est dur à encaisser. Vous avez vu le scénario. À un moment donné, on se dit que le match est terminé, et puis finalement non. Derrière, on doit repartir sur une phase défensive et les Écossais finissent par marquer et gagner le match. On avait décidé de construire le match, de prendre les points au pied dès qu'ils se présentaient, sans courir à tout prix après le score. De toute façon, la pluie ne permettait pas vraiment de tenir énormément le ballon. C'est un match qui s'est joué sur le combat au près, sur les phases de conquête et le défi physique. Je ne crois pas que le fait de devoir marquer beaucoup de points ait beaucoup perturbé les joueurs ? lire aussi La France perd contre l'Écosse et termine deuxième du Tournoi Quel bilan tirez-vous de ce tournoi ?
Toutes les confrontations ont été très disputées, très intenses, ça s'est joué souvent sur la dernière action, sauf contre l'Italie. Tous les matches ont basculé dans les cinq dernières minutes. C'était des rencontres âpres, avec des contenus différents. Toutes étaient réellement difficiles à jouer et à gagner. Après, nous terminons deuxième pour la deuxième fois. C'est bon de le signaler, car c'est une compétition qui est vraiment acharnée. Fabien Galthié « Ça s'est souvent joué sur la dernière action » Un des tournants du match n'est-il pas cette touche mal négociée avant la pause dans les 22 mètres adverses ?
Oui... Si on reprend le match et qu'on l'étudie en détail, on va trouver des moments clés qui seront déterminants à la fin. Cette touche n'est le seul, il y en a plusieurs. Sur le coup, on a choisi de lancer en fond de touche et les Écossais ont su lire notre structure et intervenir à bon escient. lire aussi Les notes de France - Écosse : Fickou dominateur, Dulin en difficulté Que retiendrez-vous globalement de ce match ?
Qu'il se joue sur la dernière action. On a le sentiment qu'une équipe prenait le dessus et puis l'autre revenait et prenait le dessus à son tour. On a parfois manqué de maîtrise, mais d'autres fois on l'a eue. L'Écosse a su aussi mettre les ingrédients qu'il fallait pour gagner cette partie. lire aussi Les chiffres de France-Écosse Après trois matches en moins de deux semaines, n'avez-vous pas manqué de gaz ?
C'est vrai que c'était un enchaînement solide. Il se peut qu'il ait puisé dans nos ressources. Après, ça se joue sur le fil. C'est très difficile, car c'est un combat de boxe en permanence. Les joueurs puisent dans leurs réserves physiques et psychologiques. » Ollivon : « Ces erreurs nous font grandir » lire aussi Le film du match