Rugby - Tournoi - Bleus - L'ouvreur Matthieu Jalibert, confirmé et renforcé face au pays de Galles

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le demi d'ouverture de l'Union Bordeaux-Bègles sera titulaire pour la quatrième fois de suite, ce samedi face au pays de Galles (21 heures). Romain Ntamack sera sur le banc pour la deuxième fois, après son retour dans le groupe tricolore face aux Anglais. En début de Tournoi, le patron au poste de demi d'ouverture s'appelait Matthieu Jalibert. Après deux victoires en Italie et en Irlande, et malgré le retour de blessure de Romain Ntamack, l'encadrement des Bleus n'avait pas hésité à aligner le Bordelais à Twickenham. Et après la défaite face aux Anglais (23-20), où le Toulousain n'a pas disputé la moindre minute, la confiance en Jalibert n'a pas disparu. Loin de là. Le Girondin est titulaire, confirmé et renforcé. « Parce qu'il a été très bon », a d'abord répondu le sélectionneur Fabien Galthié ce jeudi midi en conférence de presse. Quelques minutes plus tard, c'est en analysant la prestation de Jalibert face aux Anglais que Galthié a finalement le mieux justifié la quatrième titularisation de rang de l'ouvreur de l'UBB : « Il a fait une rencontre solide, il a été performant dans son rôle de buteur ce qui est très important. Dans l'animation, il a été performant aussi, dans l'animation offensive et la gestion du jeu. Il a été solide dans un match face à un adversaire consistant. » Jalibert a une longueur d'avance Aux dix points au pied de Jalibert (quatre sur quatre, deux transformations et deux pénalités), il faut également ajouter une passe décisive parfaitement donnée à Damian Penaud sur l'essai en première main des Bleus à la 32e et quelques prises d'initiatives intéressantes. S'il a également commis deux petits péchés de gourmandise, une fois en attaquant la ligne plutôt que de servir un avant sur l'extérieur, une autre sur une transversale au pied pas forcément très bien sentie sur l'aile de Penaud, Jalibert est actuellement le numéro 1 dans l'esprit de son sélectionneur. lire aussi Les essais d'Angleterre-France Romain Ntamack avait pu disputer soixante-dix minutes face à Brive, en Top 14, pour son retour après sa fracture de la mâchoire. Il a malgré tout une longueur de retard sur Matthieu Jalibert dans ce Tournoi notamment au nom de la continuité tant recherchée par l'encadrement français. « Nous sommes très satisfaits des performances de ces deux joueurs. Ce qui est intéressant, c'est que les deux joueurs contribuent à leur émulation et à leur progression. Ils commencent tous les deux à être alimentés en vécu, en expérience, en match. Les joueurs nourrissent et se nourrissent du projet », explique Galthié. Fabien Galthié, sélectionneur des Bleus « Il y a des situations, soit pour marquer, soit pour ne pas prendre de points, sur lesquelles nous travaillons pour être plus performants et efficaces » Ntamack en 10 et Jalibert en 15 au cours de la rencontre ? En cas d'entrée en jeu de Romain Ntamack face aux Gallois, Jalibert pourrait malgré tout rester sur le terrain en glissant au poste d'arrière. Fabien Galthié a confirmé ce jeudi qu'il était le remplaçant naturel de Brice Dulin en 15. « C'est une option que nous travaillons », avoue le sélectionneur. Posséder deux ouvreurs sur la pelouse, notamment en deuxième période, peut d'ailleurs être une option intéressante dans la gestion de la rencontre. « Dans le match, il y a des moments où on peut mieux exploiter le scénario, où on peut mieux creuser l'écart, remarque Galthié, à propos du déplacement en Angleterre. Il y a des situations, soit pour marquer, soit pour ne pas prendre de points, sur lesquelles nous travaillons pour être plus performants et efficaces. Durant les 76 premières minutes, il y a de quoi faire pour nous améliorer. »