Rugby - Tournoi - Le capitaine anglais Owen Farrell note que « les Français étaient plus agressifs » après la défaite lors du Tournoi des Six Nations

L'Equipe.fr
L’Equipe

Alors qu'ils promettaient des chocs violents, les Anglais du capitaine Owen Farrell ont subi les assauts du XV de France qui s'est imposé (24-17) à Saint-Denis en ouverture du Tournoi des Six Nations 2020, dimanche. Owen Farrell, capitaine de l'Angleterre battue par la France (24-17), au micro de la BBC : « Les Français ont marqué leurs essais en profitant de nos erreurs. On a trop conservé le ballon dans notre camp, on a fait trop d'erreurs et ils ont su capitaliser. Ils étaient sur une bonne dynamique et on a ralenti. Ça allait mieux en seconde période mais ce n'est pas comme ça qu'on doit défendre. On était excités de jouer ensemble et il faut qu'on soit excités d'affronter l'Écosse, la semaine prochaine. Ils étaient plus agressifs dès le départ mais, et même si ça était mieux en seconde période, on avait trop de travail pour les rattraper. » Les notes de France - Angleterre : Bernard Le Roux phénoménal, Antoine Dupont magistral Eddie Jones « Il faut féliciter la France, une jeune équipe, on a eu dû mal à se hisser à ce niveau au départ » Eddie Jones, sélectionneur de l'Angleterre : « On n'a pas été bons en première mi-temps, on avait du mal à avoir l'avantage. Très content de notre seconde période, les joueurs ont bien répondu. Oui, il y a eu un flottement, peut-être dû à ce qui reste de la Coupe du monde. Il faut féliciter la France, une jeune équipe, on a eu dû mal à se hisser à ce niveau au départ. Pourquoi ? On aimerait tous savoir et si on le savait, on ne perdrait aucun match. C'était dur pour George Furbank, pour un début, contre la France, à l'extérieur, mais il s'est tenu à son rôle et ce sera un très bon joueur. Tom Curry, bien sûr, il y a un manque d'expérience à ce poste de numéro huit mais c'est un repositionnement prévu à long terme et on ne va pas se fixer uniquement sur le match d'aujourd'hui (dimanche). Comme toute la troisième ligne, il a eu des problèmes. Le deuxième essai, quand je l'ai revu, je ne pense pas qu'il y avait essai. Mais j'ai appris en jouant au cricket que dans le sport, ce n'est pas ce qu'on pense qui compte, mais ce que pense l'arbitre. Mes joueurs se sont arrêtés de jouer, moi-même j'ai cru que l'arbitre avait sifflé. Mais c'est vrai qu'on nous apprend qu'il ne faut jamais s'arrêter tant que l'action n'est pas terminée. C'est une de nos erreurs, une des choses à corriger. » Fabien Galthié : « Une très grande victoire »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi