Rugby - Tournoi - Exploit de l'Écosse qui s'impose en Angleterre dans le Tournoi des Six Nations 2021

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Victoire historique des Ecossais (6-11) samedi soir à Twickenham face à l'Angleterre dans le Tournoi, là où depuis 1983 ils n'étaient pas parvenus à s'imposer. Le match : 6-11 C'est une surprise, avouons-le : personne n'attendait le XV d'Écosse à ce niveau de performance face à son vieil ennemi anglais, samedi soir dans un Twickenhem noyé sous la pluie à l'heure de jeu. Et c'est d'ailleurs à ce moment-là que les Calédoniens se sont mis à regarder le tableau d'affichage pour constater qu'ils ne rêvaient pas : ils menaient, 11-6, et pouvaient commencer à y croire. Vraiment. Quinze fois au moins, les coéquipiers de l'arrière calédonien Stuart Hogg furent en position favorable, preuve que ce XV d'Angleterre pour être ainsi dominé n'était vraiment pas dans son assiette, ce qu'on avait déjà constaté à l'automne dernier. Secouée à l'impact, inexistante tactiquement, inexplicablement maladroite, cette équipe anglaise se dilua petit à petit sous les trombes d'eau, laissant le chardon pousser dans son jardin. lire aussi Le film de Angleterre-Ecosse C'est ainsi que l'Écosse, qui n'avait marqué maigrement que deux buts de pénalité (6e, 49e) par Finn Russell et un essai en force signé par son ailier gauche Duhan Van der Merwe (30e), serra encore davantage ses lignes afin de ne pas risquer de gâcher cette occasion historique, pour preuve de bons « contests » au sol qui bloquèrent les avancées adverses en ordre dispersé. Malgré un Finn Russel à côté de ses pompes, auteur d'un match calamiteux en termes de gestion tactique - drop contré à la 79e qui faillit coûter cher - et technique (passes au pied imprécises), les Écossais ont conservé leur courte avance, restant à l'abri d'un retour anglais pour réussir un exploit de grande ampleur qui sonne le glas des espoirs anglais d'un possible Grand Chelem. À noter que les Tricolores recevront les Écossais le 28 février (16 heures) avant de se rendre à Twickenham le 13 mars (17h45), et le plus difficile ne sera pas ce qu'on pouvait imaginer avant le coup d'envoi de ce match aussi indécis que rafraîchissant. 38 Le nombre de Tournois durant lesquels les Écossais n'étaient pas parvenus à s'imposer à Twickenham, soit depuis l'édition 1983. Le joueur : Cameron Redpath, bon sang, bon centre Né à Narbonne en 1999 quand son père Bryan y évoluait, le jeune (21 ans) Cameron Redpath, formé à Sale et titulaire à Bath, aurait pu évoluer au sein du XV de la Rose qu'il a percuté avec entrain samedi soir sous le maillot bleu nuit de l'Écosse, sa nation de sang. International avec les moins de vingt ans anglais, une blessure ne lui a pas permis de particulier à une tournée de l'Angleterre en 2018. Après avoir été appelé par Eddie Jones, c'est à la convocation de Gregor Townsend, le coach écossais, qu'il a répondu pour ce Tournoi 2021. Tonique, incisif, ce centre a été très utilisé pour piquer la défense anglaise plein champ.