Rugby - Tournoi - France-pays de Galles : cinq enjeux pour les Bleus

L'Equipe.fr
L'équipe de France conclut son Tournoi face au pays de Galles samedi au Stade de France (15h45). Un match capital pour les Bleus s'ils veulent (enfin) basculer dans le positif.

L'équipe de France conclut son Tournoi face au pays de Galles samedi au Stade de France (15h45). Un match capital pour les Bleus s'ils veulent (enfin) basculer dans le positif.Enfin battre les Gallois Au coup d'envoi, cela fera cinq ans et quatre mois que la France n'a plus battu le pays de Galles. La dernière fois, c'était une demi-finale de Coupe du monde remportée petitement par les Bleus face à des Gallois rapidement réduits à 14 après l'expulsion de Warburton (9-8). Dans le Tournoi, le dernier succès remonte au 19 mars 2011 (28-9). Dans son mandat, Philippe Saint-André s'est incliné quatre fois contre le XV du Poireau. L'an dernier, Guy Novès avait connu sa première défaite en tant que sélectionneur des Bleus à Cardiff (10-19). Il serait donc grand temps d'inverser la tendance.Pays de Galles: une leçon de stabilitéTerminer sur le podium du Tournoi L'équipe de France a terminé hors du podium du Tournoi depuis trop longtemps : 4e en 2012, 6e en 2013, 4e en 2014, 4e en 2015. L'an passé, sous Guy Novès, les Bleus n'ont pu faire mieux que cinquièmes. Cette année, ils ont eu une opportunité de retrouver le top 3 européen, pour la première fois depuis six ans. Battre les Gallois devrait suffire, sauf si l'Ecosse décroche une victoire bonifiée contre l'Italie et que l'Irlande bat l'Angleterre, scénario qui reste probable. Un bonus offensif des Tricolores et le podium serait assuré. Mais là, on est gourmands. «Nous, les joueurs, on a attaqué le Tournoi pour y faire un résultat, on a l'opportunité de finir deuxièmes, il faut la saisir, disait Camille Lopez jeudi. Mais il faut surtout enchaîner les victoires et gagner devant notre public.» Une défaite renverrait les Bleus vers la cinquième place, comme l'an dernier.Résultats/calendrier/classement du Tournoi 2017Bétonner le classement mondial On le répète depuis la tournée de novembre mais il y a aussi un classement mondial qui sera déterminé à la fin du Tournoi en vue du tirage au sort des poules du Mondial 2019, prévu en mai prochain. Grosso modo, les Bleus doivent éviter la neuvième place mondiale, qui les enverrait dans le groupe de la mort au Japon. Avant ce match, la France est huitième. Si elle gagne, elle peut se retrouver sixième voire cinquième dimanche matin. Mais si elle s'inclinait de plus de 15 points au Stade de France, elle serait doublée par l'Argentine et se retrouverait à la "fameuse" neuvième place. Alors méfiance ! «Ce genre d'objectif doit être secondaire, a voulu dédramatiser Guy Novès dans la semaine. Le simple fait de porter ce maillot doit engendrer une grande motivation sinon on s'est trompés de mecs. Mais nous, le staff, on l'a évidemment dans un coin de la tête.»Contourner la pression défensive galloise A Cardiff vendredi dernier (9-22), l'Irlande est tombée sur un mur. «Les Gallois ont etouffé les Irlandais en les empêchant d'exploiter leurs qualités par un pressing défensif énorme», souligne Novès. Alun Wyn Jones et ses coéquipiers se sont toujours distingués par des montées défensives agressives et rapides. «Ils ont de redoutables plaqueurs et des trois-quarts très costauds, prévient Camille Lopez. Pour tromper leurs montées défensives, il faudra beaucoup plus appliqués et précis.» Comprendre : éviter au maximum le déchet qui pollue le jeu tricolore et être capables de tenir de longues séquences offensives. Vous l'avez compris, le système offensif des Bleus, inefficace en Angleterre et transparent en Irlande, va passer un test majeur.Comment joue le pays de Galles ?Répondre aux attentes de Guy Novès Jeudi matin, après avoir annoncé sa composition d'équipe, Guy Novès n'a pas mis la pression à certains joueurs comme il a pu le faire dans le passé, en mode «on va voir si ce joueur est au niveau et s'il peut rester avec nous». Mais pas forcément besoin de le dire pour comprendre que ce groupe, qui a peu évolué depuis novembre, mis à part pour des blessures, ne jouira pas d'une patience infinie de la part du patron des Bleus. Un nouvel accroc face aux Gallois avec les conséquences que l'on connaît pourrait redistribuer certaines cartes. En Afrique du sud, pour la tournée de fin de saison, le staff des Bleus pourrait explorer de nouvelles pistes. On l'a vu l'an passé en Argentine, certains bizuths se transforment en titulaires et les anciens titulaires peuvent être écartés. Mieux vaut donc terminer ce Tournoi sur une bonne impression.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages