Rugby - Tournoi - GAL-ANG - L'arbitre Pascal Gaüzère reconnaît des erreurs lors de Galles-Angleterre

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'arbitre international français Pascal Gaüzère a été la cible des critiques outre-Manche pour certaines décisions prises à l'occasion du match entre le pays de Galles et l'Angleterre samedi, dans le cadre du Tournoi des Six Nations. Il a reconnu des erreurs, selon Joël Jutge, le patron des arbitres au sein de World Rugby. Le match de la troisième journée du Tournoi des Six Nations entre le pays de Galles et l'Angleterre (40-24) a été marqué par deux décisions arbitrales controversées (voir plus bas), prises par le Français Pascal Gaüzère, à chaque fois en faveur des Diables Rouges. Sous le feu des critiques en Angleterre, Gaüzère aurait reconnu des erreurs selon le Midi Olympique. Le bihebdomadaire a interrogé Joël Jutge, le patron des arbitres au sein de World Rugby, qui explique que son compatriote a fait son mea culpa dimanche, 24 heures après la rencontre à Cardiff : « Je crois qu'il faut être transparent et, plutôt que laisser les choses s'envenimer, dire ce que l'on pense. Sur ce match, il y a deux situations malheureuses, des cas de figure qui n'étaient pas simples à gérer. Pour l'avoir eu au téléphone dimanche matin, Pascal Gaüzère le reconnaît lui-même. » lire aussi Calendrier et résultats du Tournoi des Six Nations À la 16e minute du match samedi, les Gallois ont surpris leurs adversaires en jouant vite une pénalité alors qu'Owen Farrell, le capitaine anglais, avait demandé à l'arbitre de prendre du temps pour parler à ses joueurs. « À partir du moment où l'arbitre dit "time on", le jeu peut reprendre, explique Jutge. Sauf que c'était à lui (Gaüzère) de s'assurer que les Anglais avaient eu le temps de se replacer. » Joël Jutge, patron des arbitres au sein de World Rugby « C'est un des effets pervers de la vidéo, on a parfois tendance à aller chercher dans le microscopique » Plus tard, à la demi-heure de jeu, Liam Williams a inscrit un nouvel essai après une perte de contrôle du ballon de Louis Rees-Zammit. Après une longue analyse de l'action à la vidéo, l'essai sera finalement accordé. « La balle n'est pas maîtrisée par l'ailier gallois et tombe vers l'avant sur sa cuisse, estime Jutge. C'est un des effets pervers de la vidéo, on a parfois tendance à aller chercher dans le microscopique. [...] Il y a une perte de contrôle, le ballon tombe vers l'avant, donc il y a en-avant. Pascal a revu la situation dimanche matin et il est le premier à le reconnaître. » lire aussi Toute l'actu du Tournoi des Six Nations