Rugby - Tournoi - Le groupe France limité à 31 joueurs pour le Tournoi des Six Nations

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

La FFR et la LNR ont officialisé samedi l'accord visant à resserrer le groupe de l'équipe de France durant le Tournoi des Six Nations à 31 joueurs. Afin de s'adapter au contexte sanitaire, la Fédération française de rugby (FFR) et la Ligue (LNR) ont officialisé samedi l'accord visant à resserrer le groupe du XV de France à 31 joueurs pour l'intégralité du Tournoi des Six Nations (6 février - 20 mars). « La situation sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 impose de prendre de nouvelles mesures limitant les risques liés aux mouvements de joueurs entrant et quittant le groupe du XV de France pendant la période du Tournoi des Six Nations », ont écrit les deux instances du rugby français dans un communiqué commun. « À la demande de la FFR, la FFR et la LNR se sont donc mis d'accord pour la mise à disposition d'un groupe qui sera maintenu à 31 joueurs à compter de la semaine du 31 janvier et pour l'ensemble de la période du Tournoi », ont poursuivi FFR et LNR, en précisant avoir signé un nouvel avenant. Le précédent avenant, signé le 4 janvier, offrait la possibilité au sélectionneur Fabien Galthié de solliciter jusqu'à 37 joueurs sélectionnables ainsi que 5 partenaires d'entraînement. De 42 joueurs convoqués initialement à Nice, pour le stage de préparation, le groupe a été rabaissé jeudi à 28 joueurs. « Des ajustements resteront possibles [...] notamment en cas de blessure d'un joueur sélectionné » Huit joueurs sélectionnables et les cinq "sparring-partners" ont regagné leur club. Le deuxième ligne de la Rochelle Thomas Lavault n'avait, lui, pas pu intégrer la bulle sanitaire établie à Nice, étant positif au coronavirus. En principe, seuls trois autres joueurs pourront donc rejoindre le groupe tricolore après les matches de Top 14 du week-end. Mais « des ajustements resteront possibles [...] notamment en cas de blessure d'un joueur sélectionné », indiquent les deux instances dans le communiqué. Ce nouveau "deal" entre la FFR et la LNR doit permettre de réduire les allers-retours des joueurs entre le XV de France et les clubs, afin de limiter les risques de contamination. Les Bleus doivent débuter le Tournoi à Rome, le 6 février, face à l'Italie.