Rugby - Tournoi - L'équipe type de la première journée du Tournoi des Six Nations

L'Equipe.fr
·5 min de lecture

La victoire historique de l'Écosse contre l'Angleterre à Twickenham (11-6) place de nombreux joueurs du quinze du Chardon dans l'équipe type de la 1re journée du Tournoi des Six Nations. Les attaquants français, prolifiques en Italie (50-10), sont également salués. 15 Stuart Hogg (Écosse) Le capitaine écossais a su mener ses hommes vers un succès historique contre l'ennemi anglais dans sa forteresse de Twickenham (11-6). Un moment qui restera longtemps gravé dans la mémoire de Stuart Hogg, efficace dans ses relances à la main (112 mètres gagnés, 8 défenseurs battus). 14 Teddy Thomas (France) L'ailier du quinze de France est souvent décrié pour ses errements défensifs ou sous les ballons hauts, mais il demeure un attaquant exceptionnel au niveau international. Auteur d'un doublé lors du large succès tricolore en Italie (50-10), il est aussi à l'origine des essais de Dylan Cretin et Antoine Dupont. 13 Arthur Vincent (France) On connaissait le Arthur Vincent efficace en défense et précieux pour donner de l'avancée à son équipe. Mais à Rome, le jeune Montpelliérain a également brillé en dévorant les espaces (126 mètres gagnés). Son essai est venu récompenser une attitude remarquable. 12 Cameron Redpath (Écosse) Pour sa première cape, Cameron Redpath ne pouvait pas rêver mieux. Le jeune Anglais (21 ans), qui a choisi la sélection écossaise, a épaté face à ses compatriotes. Utilisé en point de fixation, Redpath a concentré la défense adverse et pesé dans une partie fermée. lire aussi Calendrier et résultats du Tournoi des Six Nations 2021 11 Duhan Van der Merwe (Écosse) Avec son physique de déménageur, Duhan Van der Merwe n'est pas l'ailier le plus élégant du plateau international. Mais le puissant Écossais sait se montrer décisif et il l'a encore montré à Twickenham en bonifiant un de ses rares ballons pour inscrire l'unique essai du match, tout en force et en détermination. 10 Finn Russell (Écosse) Sous la lourde pluie londonienne, Finn Russell n'a pas évolué dans les conditions optimales pour pratiquer ce rugby offensif qui le caractérise. Alors le demi d'ouverture du quinze du Chardon s'est adapté, à coups de grandes quilles bien senties, comme sur l'action qui mène à l'essai de Van der Merwe. 9 Antoine Dupont (France) Il nous habitue tellement à l'exceptionnel que sa présence dans les équipes types en tout genre s'impose d'elle-même. Antoine Dupont a de nouveau livré une masterclass en Italie, pesant constamment sur le jeu du quinze de France. À son crédit, un essai et quatre passes décisives (record du Tournoi égalé). 8 Matt Fagerson (Écosse) Matt Fagerson a eu beaucoup de ballons entre les pognes face au quinze de la Rose. Le numéro 8 écossais a su bien les exploiter pour gagner des mètres précieux dans la féroce bataille que se sont livré les deux packs. L'ailier anglais Jonny May, malmené par le troisième-ligne, doit encore se souvenir du déboulé rageur de Fagerson quelques secondes avant l'essai des Écossais. 7 Justin Tipuric (Galles) Face à un quinze du Trèfle qui adore les longues séquences de possession, mieux vaut avoir de solides défenseurs. Dans ce domaine, le pays de Galles a pu compter sur son troisième-ligne Justin Tipuric, investi dans son rôle (29 plaquages). Son retour défensif impressionnant sur Garry Ringrose pendant la dernière offensive irlandaise relève de l'héroïsme. lire aussi L'Irlande s'incline au pays de Galles dans le Tournoi des Six Nations 2021 6 Hamish Watson (Écosse) Dans son style caractéristique, Hamish Watson a pourri du mieux qu'il a pu la mécanique anglaise. Et cela a terriblement bien fonctionné. Le flanker s'est démené dans les rucks pour arracher des ballons précieux, jusqu'à son ultime grattage lors de la dernière action. 5 Jonny Gray (Écosse) C'était un match comme il les aime, avec assez peu d'envolées mais un combat incessant sur la ligne de front. Meilleur défenseur de son équipe (12 plaquages), Jonny Gray a surtout beaucoup porté le ballon au bord des rucks pour grappiller des mètres décisifs et mis la pression sur l'alignement anglais. 4 Tadhg Beirne (Irlande) Le costaud deuxième-ligne du quinze du Trèfle a été omniprésent face au pays de Galles, alors que sa sélection a rapidement été réduite à quatorze. Tadhg Beirne a dominé les impacts, s'est proposé aux quatre coins du terrain, et a inscrit l'unique essai irlandais de la rencontre à Cardiff. 3 Zander Fagerson (Écosse) Sortie après sortie, Zander Fagerson prouve un peu plus qu'il fait partie des tous meilleurs piliers droits du monde. Face à l'Angleterre, l'Écossais a été rayonnant en mêlée fermée. Il a aussi été précieux dans ses soutiens, au cours d'un match où son équipe a beaucoup porté le ballon. lire aussi Les tops et les flops de Galles-Irlande : North relance les Gallois, la charnière irlandaise sans inspiration 2 George Turner (Écosse) Derrière Fraser Brown et Stuart McInally dans la hiérarchie des talonneurs écossais, George Turner a profité de l'absence de ses deux concurrents pour se faire une place au soleil, sous le crachin anglais. Impeccable dans les phases de conquête, il s'est montré très dynamique lors des phases de possession. 1 Wyn Jones (Galles) Dans un match très engagé, où les chocs ont fait mal, le pilier gauche des Diables Rouges a été un point d'appui précieux. Wyn Jones a souvent touché le ballon et constamment avancé. Et sa tenue en mêlée s'est avérée décisive face au puissant pack irlandais.