Rugby - Tournoi - Le pays de Galles punit l'Angleterre dans le Tournoi et prend le bonus offensif

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Quatre essais à deux, les Gallois se sont imposés (40-24) à Cardiff, samedi soir, avec le bonus offensif. Le pays de Galles, invaincu à l'issue de la troisième journée du Tournoi des Six Nations, vise un Grand Chelem. Le match : 40-24 Avec cette triple Couronne - succès contre ses trois adversaires celtes et anglo-saxons - et la perspective d'affronter l'Italie avant de défier la France à Saint-Denis, le pays de Galles conserve toutes ses chances de remporter le Grand Chelem. Avec infiniment de vitalité et d'initiatives, le XV du Poireau avance à son rythme dans ce Tournoi, en inscrivant tout de même quatre essais aux Anglais, bonus offensif à la clé, ce qui n'est pas rien. Dans un Principality Stadium vidé de passion pour cause de bulle sanitaire, nous n'attendions pas un XV de la Rose aussi désordonné, bavard, maladroit, si peu inspiré, si peu tranchant. Bref, fané... Les Gallois non plus, ne s'y attendaient pas. Ils furent presque surpris de mener au score pendant presque une heure d'une rencontre qu'ils dominèrent à l'énergie, si on excepte quelques temps forts ici et là, l'un d'entre eux concrétisé par un essai de Watson (36e, 11-17). lire aussi Le film de Galles-Angleterre Il faut dire que sur ce coup, on a trouvé les Anglais particulièrement énervés. Il y avait de quoi : l'arbitre français, M. Gaüzère, venait d'accorder aux Gallois un essai, signé Liam Williams (30e) entaché d'un en-avant. Mais ce sursaut, cet essai à réaction, ne fut pas suivi d'effets, les Gallois ajoutant un troisième essai par Kieran Hardy (48e, 14-24) sur une nouvelle pénalité jouée vite à la main, un choix qui avait déjà payé à la 16e, Adams allant chercher dans les airs une passe au pied de Biggar. Profitant des fautes incessantes - quinze au total - d'Anglais sans boussole, le pays de Galles ajouta tranquillement par Callum Sheedy trois buts de pénalité (67e, 70e, 75e) pour se mettre un peu à l'abri avant de l'emporter plus largement, Hill profitant juste avant le coup de sifflet final d'un dernier temps fort pour inscrire aux pieds des poteaux l'essai du bonus offensif (79e). 1 Avec ce succès à Twickenham et le report de France-Ecosse pour cause de Covid-19, le pays de Galles occupe la première place du classement à la troisième journée. Le fait : l'indiscipline coûte cher aux Anglais Nous pourrions mettre le deuxième-ligne Maro Itoje en exergue tant il plomba son équipe d'entrée de match, trois fois pénalisé à la suite... Si les Gallois ont attendu la 67e minute par leur ouvreur remplaçant Callum Sheedy pour reprendre la tête au score, elles ont surtout cassé à quinze reprises le jeu anglais, brisé le « momentum » de la Rose et permit aux Gallois de dominer territorialement en conservant l'initiative du jeu, y compris sur les temps forts anglais ainsi retournés.