Rugby - Tournoi - Tournoi des Six Nations : l'Ecosse l'emporte au pays de Galles sans bonus offensif

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Il leur fallait un succès bonifié pour espérer remporter le Tournoi mais les Ecossais se sont seulement imposés (10-14) à Llanelli, samedi lors de la dernière journée des Six Nations, face à des Gallois maladroits et peu tranchants. Le match : 10-14 Avec ce succès sans bonus offensif à Llanelli, les Ecossais ont certes rendu un viril hommage à Sean Connery disparu ce samedi mais ils ont perdu tout espoir de remporter in extremis le Tournoi des Six Nations le plus long de l'Histoire. On va suivre maintenant le résultat d'Italie-Angleterre (17h45) et d'Irlande-France (21h05) pour en savoir davantage et identifier le vainqueur de cette compétition à rallonge commencée le 1er février et accouchée ce soir, neuf mois plus tard presque jour pour jour. lire aussi Le film du match Galles-Ecosse Dans le registre approximatif vraiment digne d'une rencontre internationale de deuxième division, ce combat de Celtes doit beaucoup au florilège de gestes techniques inaboutis. Pendant une demi-heure, la première, Gallois et Ecossais redoublèrent d'efforts pour gâcher avec constance leurs meilleures occasions. Pendant cette demi-heure, l'Ecosse ouvrit le score par un but de pénalité signé Russell (10e), une maigre récompense pour une domination sans partage dans tous les secteurs du jeu. Et puis, comme souvent, à force de vendanger, les Ecossais encaissèrent un essai au pied des poteaux après une série de « cagades » et d'hésitations. lire aussi Calendrier/résultats du Tournoi des 6 Nations Contre le cours du jeu mais avec beaucoup d'opportunisme, les Gallois du capitaine Alun Wyn Jones regagnèrent leur vestiaire en tête (7-6) dans un stade vide, au terme d'une première période à oublier. En seconde période, le pack écossais avança en tortue pour déposer McInally dans l'en-but gallois et mener (7-11), avance réduite par la botte de Halfpenny (66e, 10-11) avant que le fils Hastings n'assure l'essentiel (80e, 10-14) à la sirène. 2 Le nombre d'essais inscrits durant ce match d'ouverture de la dernière journée du Tournoi des Six Nations, un de chaque côté. Le joueur : Allun Wyn Jones, premier tout compris ! Les statisticiens anglo-saxons ajoutent les apparitions avec les Lions britanniques et Irlandais (qui effectuent une tournée tous les quatre ans dans l'hémisphère sud) aux sélections nationales. Du coup le capitaine du Poireau, Alun Wyn Jones, avec 149 matches internationaux disputés, a dépassé d'une unité le All Black Richie McCaw . En revanche, si l'on ne comptabilise que les sélections sous le maillot gallois, le deuxième-ligne gallois n'en compte que 140. Il dépasse néanmoins l'Australien George Gregan (139) mais reste derrière l'Italien Sergio Parisse (142).