Rugby - CE - UBB - « L'équipe m'a fait plaisir », salue Christophe Urios après la qualification de l'UBB en quarts de finale

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Très déçu par l'attitude de ces joueurs la semaine dernière contre La Rochelle, Christophe Urios a été rassuré par la performance de l'UBB ce dimanche en huitième de finale de Coupe d'Europe contre Bristol (36-17). Christophe Urios, manager de l'Union Bordeaux-Bègles victorieuse de Bristol en huitième de finale de Champions Cup (36-17) : « L'équipe m'a fait plaisir. J'ai eu des réponses sur le comportement, les attitudes (après la défaite à domicile, 11-26 contre La Rochelle le 27 mars). On a joué un match pour le gagner, on a affiché beaucoup de maîtrise, de contrôle, contre une équipe pas facile à jouer, par un temps très chaud. Ce qui nous a fait gagner le match c'est notre état d'esprit, notre physique et notre maîtrise. Quand on met les ingrédients, c'est plutôt bien.... Parce qu'on a eu une semaine difficile, de remise en cause, de pression, de tension, de travail. Mais la semaine dernière, on n'était pas des tocards, et cette semaine, on n'est pas champions du monde. Et pour la suite, je n'ai pas de complexes. On a des ambitions, donc il faut les assumer. Quand je regarde mon équipe on n'a pas grand choses à envier à d'autres. Même si, évidemment certaines équipes comme le Racing, Toulouse, le Leinster, ont des armadas. Mais il faut compenser par autre chose. Et quand tu es en quarts de finale, tu es à un match d'une demi-finale. Et après, en demies, tu es à un match d'une finale... » lire aussi Le film de Bordeaux-Bègles - Bristol Matthieu Jalibert, ouvreur de l'UBB, auteur de 22 points contre Bristol : « Je mesure l'événement, c'est quelque chose d'incroyable par rapport à la performance de l'équipe, à ce qu'on s'était dit quand le nouveau staff est arrivé. On voulait gagner des matches importants et écrire notre histoire avec ce groupe. On n'a rien gagné mais on a posé une première pierre. C'est positif, on montre qu'on est capable de rivaliser avec les meilleures équipes sur des matches de phase finale. Je suis très fier de l'équipe. Contre La Rochelle, on a pris une belle claque dans la gueule. Ça a été l'élément déclencheur pour remobiliser tout le monde. Ce n'est jamais facile de rebondir après un tel match. Les rencontres de ce niveau se jouent à quelques détails et on a su le faire basculer dans le bon sens. Après, on n'a rien gagné, il faut rester humble. Il faut rester concentré, faire confiance à ce que le staff met en place et reproduire cette performance chaque week-end. »