Rugby - WR - Bill Beaumont (World Rugby) s'exprime sur les commotions

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le président de World Rugby a publié une lettre ouverte ce jeudi en réaction à l'attaque en justice dont l'institution qui régit le rugby mondial est l'objet de la part d'une centaine de joueurs victimes de commotions. Dix jours après l'annonce d'une attaque en justice contre World Rugby (WR) et les fédérations anglaise (RFU) et galloise (WRU) de la part d'une centaine de joueurs réunis dans un groupe témoin, les rangs des plaignants ne cessent de grossir. Et l'affaire prend de l'épaisseur.

Ce jeudi matin, dans un communiqué publié par le cabinet d'avocats qui accompagne les joueurs, il était annoncé que six nouveaux éléments rejoignaient l'action légale. Et ce jeudi après-midi, c'est Sir Bill Beaumont, le patron du rugby mondial, qui s'est invité dans le débat par le biais d'une lettre ouverte.
lire aussi Le monde du rugby divisé face au problème des commotions
« En tant qu'ancien joueur, père de trois joueurs de rugby et fan, je suis attristé par les récents témoignages d'anciens joueurs et leurs épreuves. Mes pensées vont vers eux et vers tous ceux qui, dans la famille du rugby sont en difficulté », commente-t-il d'abord. [...] « Le bien-être des joueurs est, et a toujours été notre priorité numéro une à tous les niveaux du sport. En tant que joueur qui a pris sa retraite sur avis médical au début des années 80, je me soucie profondément de la santé de tous les joueurs, poursuit l'ancien deuxième ligne et capitaine de l'équipe d'Angleterre. Nous travaillons sans relâche pour les protéger. [...] En tant qu'ancien joueur, j'ai participé activement à la recherche sur la santé cognitive à long terme. [...] Néanmoins, il est évident que le sujet des commotions cérébrales et de la santé cognitive à long terme est extrêmement complexe. [...] La science continue d'évoluer et nous évoluerons avec elle ». Et de vanter les mesures prises dans le rugby pro, tel le protocole commotion (HIA) et le retour au jeu sous supervision médicale. lire aussi Delpuech : « Compliqué pour moi d'attaquer »
Sir Beaumont aborde aussi le cas du rugby amateur, l'importance de la gestion de charge des joueurs lors des entraînements, les préconisations lancées en 2018 par WR. « Nous ne devons pas être et ne sommes pas inactifs. Nous commanditons, finançons et collaborons sur de nombreux projets de recherche. J'ai pu constater de mes yeux comment les progrès de la science et de la médecine ont influencé notre façon de protéger les joueurs. » Et il n'est pas certains que les plaignants apprécient tous les passages de cette lettre. « Les mesures de protection nécessaires dans le rugby sont en place », écrit ainsi le président de WR.