Les rumeurs d'annulation du GP d'Italie ? Des "fake news"

Fabien Gaillard
motorsport.com

Avec dix Grands Prix annulés ou reportés depuis le début de la crise et une grande incertitude planant sur la sortie de la pandémie de COVID-19, le contexte est pour le moment plutôt morose en Formule 1 alors que la discipline cherche toujours à maintenir la saison 2020. L'Italie est un des pays les plus durement touché par la situation, notamment en Lombardie où se trouve le circuit de Monza. 

Ainsi, des rumeurs se sont faites jour sur une possible éviction du calendrier 2020 du Grand Prix d'Italie, dont la tenue est prévue en septembre. Des bruits de couloirs auxquels Angelo Sticchi Damiani, le président de l'ACI, a tenu à répondre, pour les démentir formellement. 

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Imola propose d'organiser un Grand Prix à huis clos

"Nous sommes convaincus que Monza sera toujours là, même si ça sera presque à coup sûr à huis clos", a-t-il ainsi déclaré pour Sky Sport 24. "Nous ne comprenons pas pourquoi des fake news sont publiées concernant une possible absence au calendrier du Grand Prix d'Italie."

La situation actuelle du pays demeure malgré tout un facteur de doutes sur sa capacité à organiser l'épreuve, même sans spectateurs, du 4 au 6 septembre prochains. "Nous n'avons pas de boule de cristal pour savoir comment sera l'Italie début septembre. Nous espérons que cette histoire sera terminée, nous croyons en un miracle. Aujourd'hui, nous nous préparons pour un Grand Prix à huis clos, c'est notre devoir et nous travaillons pour cela. Nous acceptons volontiers tout miracle."

Au moment d'écrire ces lignes, l'Italie a réussi à ralentir l'épidémie mais 105'205 cas actifs sont toujours recensés, pour un total de 27'359 morts depuis le début de la propagation du nouveau coronavirus.

À lire aussi