Running - Kilian Jornet va courir 24 heures sur une piste d'athlétisme

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'alpiniste et traileur Kilian Jornet a annoncé, ce lundi, qu'il s'apprêtait d'ici la fin du mois à se tester sur un format de course très particulier et loin de ses défis habituels : le 24 heures sur une piste d'athlétisme, à Måndalen, en Norvège. La nouvelle a surpris l'ensemble de la communauté. Kilian Jornet, habitué des défis en haute montagne et meilleur coureur de l'histoire du trail running, s'apprête à relever un nouveau défi : celui des 24 heures sur piste. lire aussi Jornet « n'aime pas cette mythification de la victoire » « Ce qui me motive, c'est sortir de ma zone de confort, essayer des choses différentes et voir ce dont je suis capable, qu'il s'agisse de grimper à haute altitude ou, dans le cas présent, de courir sur terrain plat, déclare Kilian Jornet dans un communiqué. C'est amusant de découvrir les différentes choses que je peux faire. En plus d'être un bon test, s'entraîner sur le plat est l'occasion d'en apprendre davantage en matière de nutrition et de rythme, puis d'appliquer ces connaissances à d'autres activités, même à l'alpinisme par exemple. » lire aussi Jornet : «On est très forts pour dire aux Népalais ce qu'ils doivent faire» « Kilian avait suivi et a été impressionné par la tentative de Courtney Dauwalter aux Championnats du monde de 24 heures sur piste à Albi en 2019 », explique Grégory Vollet, manager du team Salomon. La jeune femme, ultra-traileur et co-équipière de Jornet au sein du team Salomon, y terminait 3e américaine, après avoir réalisé 229,727 km. 759 tours de piste à battre Si Kilian Jornet n'a pas annoncé viser le record du monde de la discipline, il paraît évident que le coureur aura en tête l'allure de Yiannis Kourios qui posait la marque de référence de 303,5 km en 24 heures, record établi en 1997 en réalisant 759 tours de piste à une allure moyenne de 4'45 par kilomètre. L'Espagnol pourrait-il battre ce record vieux de plus de 23 ans ? Rien n'est moins sûr : Kilian Jornet a beau être intouchable (ou presque) dans les efforts longs en montagne, mais sur le plat, l'athlète n'a pas encore montré qu'il était capable d'affoler les chronomètres (sa seule marque de référence officielle est 29'59 sur 10 km, très loin des temps de référence de la discipline). Les 24 heures sur piste ont beau être une discipline de niche, moins concurrentielle que d'autres distances sur la plat, le record fixé par Kourios paraît très compliqué à aller chercher pour un non-spécialiste de cet effort très particulier.