Running - Stéphanie Gicquel va courir 7 marathons en 7 jours

L'Equipe.fr
L’Equipe
Stéphanie Gicquel participe au World Marathon Challenge qui débute ce jeudi en Antarctique. L'objectif ? Courir chaque jour un marathon sur un continent différent.

Running - Stéphanie Gicquel va courir 7 marathons en 7 jours

Stéphanie Gicquel participe au World Marathon Challenge qui débute ce jeudi en Antarctique. L'objectif ? Courir chaque jour un marathon sur un continent différent.

Stéphanie Gicquel participe au World Marathon Challenge qui débute ce jeudi en Antarctique. L'objectif ? Courir chaque jour un marathon sur un continent différent. Stéphanie Gicquel, une athlète de l'extrême, s'apprête à courir l'équivalent de sept marathons en autant de jours et sur chacun des sept continents (pour cette épreuve, l'Amérique du Sud et l'Amérique du Nord sont comptés comme deux continents différents). Au programme de ce marathon aux quatre coins du monde, on retrouve dans l'ordre chronologique (du 31 janvier au 6 février) : la base de Novo en Antarctique, Le Cap en Afrique du Sud, Perth en Australie, Dubaï aux Émirats arabes unis, Madrid en Espagne, Santiago au Chili et Miami aux États-Unis. Habituée des épreuves sportives extraordinaires, cette avocate de métier va cette fois-ci s'attaquer à une aventure monumentale. Si la distance cumulée de 295 kilomètres ne lui fait pas peur, elle redoute surtout la fatigue liée au décalage horaire, au nombre d'heures de vol et aux conditions climatiques extrêmes auxquelles elle va être confrontée. « Je vais passer de -30 degrés en Antarctique à 30 degrés en Afrique du Sud en quelques heures, ça va être brutal. Pour habituer mon corps à ces écarts de températures, je me suis entraînée quelques semaines dans une chambre thermique. » L'an passé, un autre Français avait participé au World Marathon Challenge Mais si Stéphanie Gicquel se lance dans un projet aussi important, c'est également pour tenter de battre le record du monde de course à pied « ultradistance par étapes ». Un record actuellement détenu par l'Américaine Becca Pizzi qui, en 2016, avait couru 295 kilomètres en 27 heures et 26 minutes soit une moyenne de 3h55 par marathon. L'épreuve commence ce jeudi, à la base russe de Novo en Antarctique et se terminera le 6 février à Miami, en Floride. Qui est Stéphanie Gicquel ? Elle naît à Carcassonne, dans l'Aude, le 9 juillet 1982. Diplômée d'HEC, Stéphanie Gicquel devient par la suite avocate au barreau de Paris. Passionnée d'aventure et de course à pied sur ultradistance, elle se lance en novembre 2014 avec son mari dans une expédition qui vise à rallier le Pôle Sud à skis. 74 jours et 2045 kilomètres plus tard, leur pari est réussi. En 2018, Stéphanie Gicquel devient championne de France des 24 heures en parcourant 215 kilomètres et 384 mètres. Cette année, elle participe au World Marathon Challenge pour la première fois, comme son mari, Jérémie Gicquel.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi