Ruslan Malinovski à l'OM, ça se refroidit

L'OM et l'Atalanta Bergame n'ont pas trouvé d'accord pour le milieu offensif ukrainien Ruslan Malinovski. Les discussions sont arrêtées et le pessimisme règne chez les dirigeants olympiens.

Après avoir repris les discussions à zéro et abandonné l'idée d'un échange avec Cengiz Ünder, comme indiqué dans L'Équipe de ce mercredi, l'OM et l'Atalanta Bergame n'ont pas trouvé d'accord sur le transfert de Ruslan Malinovski (29 ans, sous contrat jusqu'en juin 2023). Et plus le temps passe, plus le deal semble compliqué. La négociation est interrompue et le pessimisme règne ce mercredi chez les dirigeants olympiens, dans l'incapacité matérielle à finaliser ce dossier.

lire aussi

Cinq choses à savoir sur Malinovski

Pourtant le joueur est d'accord sur les grandes lignes de son contrat avec Marseille depuis une dizaine de jours. Mais le club de Serie A se montre gourmand pour son milieu offensif ukrainien, trop selon certaines sources italiennes, qui parlent de 25 M€. Dans le même temps, Pablo Longoria est lancé dans un contre-la-montre pour se séparer d'au moins deux joueurs d'ici à jeudi minuit afin que le président marseillais ait plus de marge de manoeuvre.

Strasbourg s'est positionné pour Dieng, l'OM a renoué le contact avec Harit

Et ça n'avance pas beaucoup. Alors que le marché grec ferme plus tard (15 septembre), Jordan Amavi, en plus d'un désaccord sur une commission d'agents, joue la montre avec l'Olympiakos en attendant d'autres propositions. Bamba Dieng, qui a l'avantage d'être peu coûteux en salaire (environ 40 000 euros brut mensuels), privilégie toujours un prêt en France, alors qu'un autre club, Strasbourg, est entré dans la danse. Cette solution est écartée pour l'instant par la direction olympienne, qui veut un transfert ou une coquette option d'achat. Longoria était peu satisfait déjà des 6 à 8 M€ proposés par Lorient.

Cédric Bakambu a refusé le Celta Vigo et Duje Caleta-Car n'a rien eu de concret ces derniers temps, à part un intérêt de Southampton. Dans ce paysage et si rien ne se décante, l'arrivée d'un milieu offensif, poste ciblé par Igor Tudor, semble compliquée. Même pour Amine Harit (25 ans), prêté la saison dernière à l'OM et qui a le profil. Après deux mois sans nouvelle, un contact a été renoué récemment. Mais rien pour l'instant qui permette de penser que cette option puisse aboutir d'ici jeudi soir.

lire aussi

Toutes les infos du mercato en direct