Le Russe Bivol conserve son titre WBA des mi-lourds contre le Mexicain Ramirez

Dmitry Bivol pourrait accorder une revanche à la star mexicaine Canelo Alvarez qu'il avait battu en mai à Las Vegas. (J. Camporeale/Presse Sports)

Après s'être imposé contre la star mexicaine Canelo Alvarez en mai dernier, le Russe Dmitry Bivol, champion WBA des mi-lourds, a battu aux points le Mexicain Gilberto Ramirez, samedi à Abu Dhabi (Emirats Arabe Unis).

Champion WBA des mi-lourds (-79,387 kg), le Russe Dmitry Bivol (31 ans, 1,83 m) a battu aux points (117-111, 117-111, 118-110) son challenger officiel, le gaucher mexicain Gilberto Ramirez (31 ans, 1,89 m, 44 victoires, dont 30 avant la limite, désormais 1 défaite), samedi à Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis).

« Bivol a été parfait dans la maitrise du combat, dans le placement et le déplacement, commente le Français Jean-Robert Lainé, l'un des juges du Championnat. C'est un phénomène. Il a fait ce qu'il a voulu. Il a été beaucoup plus rapide dans l'exécution de ses séries de coups. Ramirez étant plus lent , tant dans ses déplacements que dans ses coups, Bivol a pu développer sa boxe et sa stratégie. J'attends avec impatience qu'il affronte Beterbiev. »

Un combat de Bivol (21 victoires, dont 11 avant la limite, 0 défaite) face à son ex-compatriote Artur Beterbiev (37 ans, 1,82 m, 18 victoires toutes avant la limite, 0 défaite), naturalisé canadien, champion WBC-WBO-IBF de la catégorie, semble peu probable dans l'immédiat. En revanche, des retrouvailles avec le Mexicain Saul Canelo Alvarez, champion du monde unifié des super-moyens (-76,203), battrait tous les records de recette.

En mai dernier à Las Vegas, Bivol avait créé la surprise en battant aux point la star Alvarez. Le Russe pourrait lui accorder une revanche en mi-lourds, voire descendre en super-moyens où le Mexicain défendrait ses quatre titres mondiaux (WBA-WBC-WBO-IBF).


lire aussi

Toute l'actualité de la boxe